Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF

Le comité des jeunes travailleurs de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), qui représente plus de 92 millions de membres, dans tous les pays du monde, dénonce les licenciements annoncés par le groupe multinational de commerce de détail "Carrefour" en France et en Belgique. Le groupe prévoit 2400 licenciements en France et 1200 en Belgique.

Carrefour, dont les profits sont créés par le travail de milliers de travailleurs à travers le monde, les considère comme un «coût» et les jette, dans un contexte de concurrence entre les grands groupes du commerce de détail.

Il est à noter que les licenciements en France vont être mis en œuvre à l'aide de la réforme réactionnaire du président Macron sur les soi-disant «départs volontaires». Une réforme qui met en œuvre les politiques de l'Union Européenne sur la flexibilité du marché du travail et qui attaque nos droits.

Le comité de la jeunesse de la FSM, qui mène actuellement sa campagne internationale «Jeunesse et droits», appelle les travailleurs de Carrefour en France, en Belgique et dans le monde entier, en particulier les jeunes travailleurs, à s'organiser en syndicats et à répondre aux plans de l'entreprise afin qu'aucun licenciement n'ait lieu et qu'ils puissent travailler avec des droits.

Le comité appelle les jeunes travailleurs du monde entier à exprimer, à travers leurs syndicats, leur solidarité à la lutte des travailleurs de Carrefour.

Comité des jeunes travailleurs de la FSM

Retour à l'accueil