La Fédération Syndicale Mondiale (FSM), en représentation de ses 92 millions de membres dans 126 pays du monde entier, réitère sa solidarité internationaliste avec les travailleurs en France qui vont faire la grève le 19 avril.

Dans un contexte international où les capitalistes, les multinationales et les bourgeoisies européennes attaquent les droits du travail, promeuvent des politiques anti-ouvrières, réduisent les pensions et les salaires, démantèlent les acquis sociaux et les droits syndicaux, les travailleurs européens doivent organiser leur propre contre-attaque. Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire que les ouvriers coordonnent leurs luttes au niveau mondial, sous les valeurs de l'internationalisme et de la solidarité de classe.

En même temps, les ouvriers du monde entier doivent être bien conscients que les mêmes forces politiques -comme le gouvernement Macron- qui éliminent leurs droits du travail sont les mêmes forces qui ont bombardé la Syrie il y a quelques jours ; ce sont les mêmes impérialistes qui contribuent aux interventions de l’OTAN et de l’UE et qui, en assassinant des peuples, maximisent leurs profits. Ainsi, notre réponse doit être la lutte anti-impérialiste.

Dans ce cadre, la FSM exprime sa solidarité et elle garantit aux travailleurs de la France qu'elle continuera de soutenir fermement leurs justes revendications.

Vive la solidarité internationaliste !

Retour à l'accueil