Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF

La Fédération syndicale mondiale (FSM), qui représente plus de 92 millions de travailleurs dans le monde entier, dénonce avec force le meurtre de Soumaila Sacko, syndicaliste membre de notre affilié italien, l'Unione Sindacale di Base (USB), qui a été tué par balle le 3 juin dernier. Cet assassinat, après celui d'Abdel Salam à Piacenza, un autre travailleur migrant qui avait été tué, s'ajoute tragiquement à une longue série d'actes racistes, xénophobes et anti-syndicaux, déclenchés par les politiques de l'Union européenne et de l’État bourgeois italien. Ce n'est pas un hasard si cet assassinat a eu lieu quelques heures seulement après les déclarations racistes du nouveau ministre italien de l'Intérieur, M. Salvini.

Cette fois, le meurtre de sang-froid de notre frère s'est produit dans les champs de Calabre où plus de 4000 travailleurs migrants vivent et travaillent. Une fois de plus, la FSM déclare que la réponse de classe doit être la lutte commune des travailleurs migrants et des travailleurs italiens contre le système capitaliste qui génère la pauvreté, les guerres et les réfugiés déracinés.

En tant que mouvement international de classe, nous appelons tous les travailleurs migrants à adhérer aux syndicats de classe et à lutter pour un travail et une vie dignes. En même temps, nous soutenons l'appel de l'USB pour une manifestation nationale à Rome, le 16 juin.

La grande famille de la FSM présente ses plus sincères condoléances aux parents, à la famille et aux collègues de notre frère Soumaila Sacko.

Le Secrétariat.

Retour à l'accueil