Communiqué du Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme - Section Immigration


Paris, le 13 décembre 2007

Le jour même de la commémoration des glorieuses manifestations du 11 décembre 1961 qui avaient enlevé leurs dernières illusions aux colonialistes et à la veille des fêtes de l’aïd  Eldha les terroristes islamistes ont endeuillé des dizaines de familles algériennes et étrangères, suite aux derniers attentats d’Alger.
 
 
Face à ces crimes barbares les travailleurs algériens immigrés, les exilés progressistes et toute la communauté immigrée dénoncent les assassins et expriment leur solidarité agissante avec notre peuple.  Ces terroristes ne reculent devant rien. Ils continuent de tuer tous les jours de modestes citoyens et n’hésitent plus, avec leurs attentats Kamikazes, à s’attaquer  aux symboles de l’Etat algérien ou aux institutions de l’ONU avec pour objectif de créer le chaos dans la capitale algérienne. Face à ces crimes ignobles nos responsables répètent tous les jours que la politique dite de « réconciliation nationale » ne sera pas remise en cause  c'est-à-dire que notre gouvernement continuera à ouvrir les bras aux tueurs quelques que soient leurs crimes. Alors que tous les Algériens constatent avec colère et amertume que cette politique ne fait qu’encourager les terroristes à redoubler de barbarie et que les autorités elles mêmes révèlent que c’est des prétendus « repentis » qui sont derrière les derniers attentats, le pouvoir de la bourgeoisie compradore maintient des orientations dont l’objectif fondamental est de renforcer le caractère antinational et antipopulaire du pouvoir.

Suite...

Retour à l'accueil