Sur le 1er mai, les incidents signalés à Lisbonne et les maneouvres et les calomnies du PS
 

Déclaration de Francisco Lopes – membre du Secrétariat et de la Commission politique du Comité Central du PCP

Le PCP salue les travailleurs portugais et la CGTP-IN pour leur participation active aux actions du 1er mai et, tout en manifestant sa désapprobation vis-à-vis des incidents singalés à Lisbonne – des actes isolés d'une poignée de manifestants – il ne peut pas laisser passer les accusations, insultes et calomnies lancées par le PS contre le PCP.


Traduction AC pour Solidarité-Internationale-PCF



Le PCP souligne la participation significative de plusieurs milliers de travailleurs dans tous le pays aux défilés du 1er mai, qui ont réaffirmé leur colère et leur protestation légitime contre les politiques qui sont responsables de la montée du chômage, de l'augmentation de la précarité, de la baisse des salaires, de l'augmentation des inégalités sociales et de l'incertitude par rapport à l'avenir qui touche des milliers de travailleurs.


L'importance des manifestations de ce 1er mai – dans la lignée des grandes actions de masse déjà réalisées et des commémorations du 35ème anniversaire du 25 avril – et les sentiments mêlés d'insatisfaction, de lutte et d'exigence de changement, tout cela exprimé avec une grande détermination et beaucoup de sérénité dans tout le pays, doit être mûrement réfléchie par le gouvernement PS.


Le PCP salue les travailleurs portugais et la CGTP-IN pour leur participation active aux actions du 1er mai et, tout en manifestant sa désapprobation vis-à-vis des incidents singalés à Lisbonne – des actes isolés d'une poignée de manifestants – il ne peut pas laisser passer les accusations, insultes et calomnies lancées par le PS contre le PCP.


Ces déclarations du PS, instrumentalisant ces actes isolés qui peuvent seulement être imputés aux individus qui les ont commis et qui sont indissociables de la situation de désespoir dans laquelle sont plongés des milliers de travailleurs, constituent une manoeuvre électoraliste qui, sous le mode de la victimisation, prétend éviter le débat sur les grands problèmes nationaux, fuir ses responsabilités dans la situation du pays et le jugement que les travailleurs et le peuple portugais porteront sur sa politique.


La recherche du conflit, l'amplification des incidents, les provocations, insultes et calomnies lancées contre le PCP, paraissent être les seuls arguments auxquels le PS, de plus en plus isolé, puisse recourrir.


Les déclarations de la direction du PS, exigeant du PCP qu'il présente ses excuses pour des faits dont il n'est en aucun cas responsable, est symptomatique de pratiques politiques qui ne peuvent pas ne pas être condamnées. Alors, ce que l'on peut exiger, c'est que le PS fasse publiquement ses excuses au PCP pour les déclarations choquantes qu'il lui a adressé.


Les références faites par la direction du PS à l'opposition déterminée et cohérente que le PCP, aux côtés des travailleurs et du peuple, a organisée contre une politique injuste et inacceptable, représentent outre la reconnaissance du rôle indéniable du PCP en tant que force d'opposition principale à ce gouvernement et à cette politique, une tentative d'intimidation qui échouera dans ses objectifs.


Le PCP poursuivra, avec toute la détermination, la confiance et la sérénité nécessaire dans son action, à défendre les intérêts des travailleurs, du peuple et du pays, à se battre pour une rupture avec la politique d'injustice sociale et de déclin national mise en place par ce gouvernement, pour une vie meilleure et donner un avenir au Portugal.

 

http://www.pcp.pt/

Retour à l'accueil