Le secrétaire-général du SACP sur le 91ème anniversaire de Nelson Mandela: « Célébrer, honorer et imiter l'example révolutionnaire qu'il incarne »

 

Le « Nelson Mandela day »: Célébrer l'héritage révolutionnaire de Mandela

 

Discours de Blade Nzimande, Secrétaire Général du Parti Communiste Sud-Africain (SACP)



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Ce Samedi 18 juillet 2009, pour le 91ème anniversaire d'un des plus grandes héros qu'ait produit la révolution Sud-Africaine, notre mouvement et notre gouvernement lancera ce qui sera la première édition d'un événement annuel, le « Nelson Mandela day ». Ce jour-là, nous devons célébrer, honorer et chercher d'imiter l'example révolutionnaire incarné par le Camarade Nelson Mandela, ancien président de l'ANC et premier président de l'Afrique du Sud démocratique.



Le SACP soutient pleinement cette initiative et cherchera à participer activement aux festivités du « Nelson Mandela day », à la fois comme partie intégrante de l'Alliance Tripartite [alliance scellée au moment de l'aparthied entre l'ANC, le Parti Communiste Sud-Africain et le syndicat proche des communistes: la COSATU] et comme parti politique, indépendant, de la classe ouvrière. L'hommage rendu à l'apport et aux sacrifices de Madiba [surnom affecteux donné à Mandela par ses partisans] coincide avec le 88ème anniversaire du SACP, fondé le 31 juilet 1921 au Cap. Pendant ce mois de l'anniversaire du SACP, nous devons aussi rendre hommage à tout ce qu'a apporté Nelson Mandela et tant d'autres patriotes révolutionnaires, avec qui nous avons été dans les tranchées pendant les 88 dernières années.



Comme le SACP l'a déjà affirmé justement et à maintes reprises auparavant, le Camarade Nelson Mandela devrait, avant tout, être reconnu et célébré en tant que révolutionnaire, et même comme un des plus éminents révolutionnaires du XXème siècle. Bien que nous apprécions que Nelson Mandela soit respecté dans le monde par une grande variété de personnes issues de toutes les classes sociales, il est important que l'on ne laisse pas l'héritage de Nelson Mandela en tant que révolutionnaire, ancien combattant de Umkhonto WeSizwe [branche armée de l'ANC], et leader d'un mouvement révolutionnaire de libération nationale, être effacé.



Nelson Mandela est devenu ce qu'il est aujourd'hui, principalement parce qu'il a compris que notre révolution avait comme but la libération de millions de travailleurs et de pauvres. Madiba a aussi compris que, bien que les dirigeants soient importants dans toute révolution, ce sont les masses elles-mêmes qui sont leurs propres libérateurs et les architectes de leur avenir. Il est important d'insister sur ce fait, pas seulement en paroles, mais en pratique, en continuant à mobiliser les masses, notre peuple, pour qu'ils soient en première ligne de la consolidation et de l'approfondissement de notre révolution national-démocratique.



Il est encore plus important aujourd'hui de mettre l'accent sur les idéaux révolutionnaires que Madiba incarne, vu que notre mouvement est confronté à de nouveaux défis depuis qu'il est aux commandes de notre pays. Comme nous l'avons souligné auparavant, les mouvements de libération qui accèdent au pouvoir rencontrent de nombreux défis, nouveaux et complexes, dont certains ont mené jusqu'à la dégénérescence et même la décimation de nombreux anciens mouvements de libération progressistes. Parmi ces défis, on trouve la manière de traiter la relation entre l'Etat et le mouvement, et le dépassement des tentations à remplacer le mouvement par l'Etat, ainsi que la combat contre le danger d'utiliser le pouvoir d'Etat pour promouvoir d'étroits intérêts de classes qui sont en opposition avec les valeurs historiques fondamentales de nombreux mouvements de ce type. Donc, célébrer le « Nelson Mandela day » doit essentiellement être l'occasion de réaffirmer que notre mouvement est un mouvement populaire, qui se place au service du peuple et met la transformation progressive des vies des gens ordinaires au centre de son agenda.



Notre pays lance le « Nelson Mandela day » au milieu d'une des pires crises économiques mondiales de l'histoire du capitalisme. Les luttes de la classe ouvrière qui se déroulent en ce moment dans notre pays sont aussi, en partie, une réaction aux effets de la crise capitaliste actuelle qui touche les travailleurs et les pauvres. Cette crise, comme cela a été souligné par tant d'autres, n'est pas seulement une crise financière ou économique, mais c'est une crise des valeurs capitalistes et une crise de l'idéologie du « libre-marché » et de sa variante actuelle néo-libérale. C'est aussi pour cette raison que le « Nelson Mandela day » doit aussi être l'occasion de réaffirmer les valeurs qu'il en est venu à représenter – la solidarité sociale, l'altruisme, le dévouement, l'équité et la justice! C'est en faisant vivre constamment ces valeurs que nous pourrons faire reculer la cupidité, la corruption et l'égoisme du capitalisme.



Le SACP profitera de ce mois d'anniversaire, et d'hommage à la vie de Madiba, pour convoquer la tenue de Forums Rouges publics pour juger de l'impact de cette crise sur la vie des gens ordinaires et pour débattre des voies pratiques et des moyens pour atténuer son impact. Le SACP, dans les quelques mois qui viennent, mobilisera le plus de cadres du parti qu'il est possible de mobiliser, pour qu'ils consacrent au moins 67 minutes à la mobilisation de notre peuple dans la lutte contre la crise actuelle.



Nos Forums Rouges visent aussi à mettre au jour jusqu'à quel point les gens ordinaires souffrent, et à mettre sur le tapis des propositions alternatives concrètes, guidées par l'accord cadre adopté par le NEDLAC (Conseil national du développement économique et du travail), pour répondre à la crise.



Nelson Mandela a passé la plus grande partie de sa vie dans la lutte et dans les tranchées aux côtés des communistes et des syndicalistes, pour, entre autres:



  • La campagne de Défiance et les luttes ouvrières menées par la COSATU dans les années 1950


  • La lutte armée et souterraine des années 1960 au début des années 1990


  • Les débats sur le sens à donner à notre lutte à Robben Island


  • Les luttes de masse, les négociations et l'adoption du Programme de Reconstruction et de Développement (RDP) au début des années 1990


  • La lutte pour faire reculer et vaincre la violence contre-révolutionnaire menée contre notre mouvement au KwaZulu-Natal et dans d'autres parties du pays


  • La mise en place d'un gouvernement démocratique, et la lutte pour la reconstruction et le développement de notre pays après la victoire démocratique de 1994



Dans toutes les luttes ci-dessus et de nombreuses autres encore auxquelles Madiba a participé, il a donné une grande importance à l'unité de l'Alliance Tripartite, et à la nécessité d'une unité d'action conséquente. Le « Nelson Mandela day » devrait donc être aussi un jour de commémoration de son rôle dans la construction d'une Alliance unie qui a mené la lutte pour vaincre le régime d'Apartheid et construire une Afrique du Sud démocratique.


Le lancement du « Nelson Mandela day » coincide aussi avec l'année de la commémoration par le SACP de l'anniversaire de l'adoption de sa Thèse sur la République Indigène par son prédécesseur, le Parti Communiste d'Afrique du Sud, en Janvier 1929. L'adoption de cette Thèse a posé les bases de la construction de l'Alliance Tripartite à partir des années 1930.


Il est donc important que nous profitions du « Nelson Mandela day » pour construire autour de la fidélité continue du Président Jacob Zuma à l'héritage de Nelson Mandela, qui place notre Alliance au centre de la consolidation et de l'approfondissement de la révolution national-démocratique. Le Président Zuma a justement insisté sur le fait que l'unité de l'Alliance n'est pas un luxe mais une nécessité absolue pour le renforcement de notre démocratie.


Bien sûr, nous n'aurions pas pu donner à Madiba un meilleur anniversaire que celui qu'il a avec la victoire électorale écrasante d'Avril, en dépit des attaques concertées de la part des médias sur l'ANC et ses alliés dans la campgne électorale. Cette campagne a révélé le meilleur de ce que peut donner l'unité d'action de l'Alliance. Faisons du « Nelson Mandela Day » une autre plate-forme importante pour le renforcement de l'unité de notre alliance, le meilleur moyen de consolider la victoire électorale d'Avril en tant que victoire pour les travailleurs et les pauvres de notre pays.


A Madiba, le révolutionnaire, nous disons, Joyeux Anniversaire et Joyeux « Nelson Mandela Day »!



Asikhulume!! (se traduit en Anglais par Let's Talk! Soit en français Parlons! – ou à la Thorez – Que les bouches s'ouvrent!)



Site du Parti Communiste Sud-Africain: http://www.sacp.org.za/

Retour à l'accueil