Fête d'Avante au Portugal: une fête placée sous le signe de la lutte...

 

 

Le 4, 5 et 6 septembre prochain se déroulera à Seixal, dans la banlieue de Setubal au Portugal, la 33ème édition de la fête qui porte le nom de l'organe central du Parti Communiste Portugais: la fête d'Avante. Elle réunit chaque année des centaines de milliers de militants, de sympathisants, de curieux autour d'événements culturels – représentations théâtrales, expositions et concerts bien sûr – sportifs, gastronomiques, folkloriques mais elle est également, avant tout, un grand événement politique, moment de débats et d'initiatives organisés par le Parti Communiste Portugais.

 

Porter la lutte jusqu'aux urnes

 

Le contenu politique de la fête s'insère dans le contexte de cette année électorale et des prochaines échéances, les élections législatives de septembre et locales d'octobre. Le PC Portugais persistera dans son credo, la résistance à la politique anti-sociale du gouvernement socialiste, la rupture avec les politiques de droite menées alternativement par le PS et la droite depuis 33 ans et la proposition d'une alternative politique au-delà des logiques d'alternance.

 

Ainsi, dans le pavillon central, le PCP en se limitera pas à la dénonciation de la situation du pays: bas salaires, chômage, casse de l'appareil productif, des acquis sociaux, mais il exposera également son programme électoral dit « de rupture, patriotique et de gauche », repris par la coalition électorale de la CDU, et s'appuyant sur une politique de revalorisation des salaires, de défense des services publics et de relance industrielle. Ce programme ainsi que le projet alternatif du PCP s'inscrit par ailleurs dans la continuité de la révolution des Œillets qui fête ses 35 ans cette année, et qui sera amplement commémoré pendant la fête sous l'angle d'un retour aux valeurs fondamentales de la Révolution et sous le mot d'ordre d' « un nouvel Avril ».

 

Toutefois, les expositions mettront également en valeur le rôle des luttes qui se sont développés dans le pays pour mettre en échec les politiques de droite ces dernières années, et insisteront sur le fait que lutte électorale et lutte de classe sont liées, et que l'alternative réside avant tout dans les luttes sociales.

 

Renforcement du parti

 

 

Étant donné que le Parti joue un rôle irremplaçable dans l'animation et la direction politique de ces luttes, un autre point essentiel mis en avant lors de la fête sera le renforcement organisationnel, politique et social du parti. Le travail d'adhésion sera essentiellement le travail des militants et des sections locales, néanmoins l'espace « Adhère au PCP » est conçu également comme un lieu essentiel de rencontre entre les visiteurs et les dirigeants du parti qui leur expliciteront la vision du monde des communistes, leur histoire ainsi que leur programme. Le grand débat du dimanche, mot d'ordre du parti depuis le dernier congrès: « En avant, pour un PCP plus fort! » est en soi un programme.

 

Ce renforcement organisationnel sera indissociable lors de la fête d'un travail idéologique sur la perspective stratégique des communistes. Les principaux débats qui se tiendront sous le pavillon central sont eux-mêmes symptomatiques de la démarche du PCP. Volontairement, le Partie lie: riposte aux politiques de droite, alternative politique avec le programme électoral du parti, retour aux fondamentaux marxistes avec la réédition du livre II du Capital et les deux grands débats de dimanche sur le renforcement du parti et l'actualité du socialisme dans un contexte de crise du capitalisme.

 

 

« Le capitalisme, c'est la crise, le socialisme l'alternative »

 

La vitalité de la fête d'Avante et du Parti qui l'organise trouve une de ces conséquences inattendues dans l'affluence des partis et organisations communistes étrangères participant à la fête cette année. Plus de 40 organisations, dont 26 tiendront un stand dans l'espace international, s'associent à la fête cette année, des chiffres qui renvoient aux années fastes de la fête.

 

Parmi les partis communistes participants, les PC espagnols, italiens (PdCI et PRC), grecs, allemands, cubains, brésiliens (PCB et PcdoB), colombiens, chiliens, turcs, britanniques, péruviens, uruguayens et chinois.

 

Le mot d'ordre de cette année est « le capitalisme c'est la crise, le socialisme l'alternative ». Comme l'a révélé à Avante, Angelo Alves, responsable au secteur international du PCP, le stand central de l'espace international s'appuiera tout d'abord sur une dénonciation du capitalisme comme système fauteur d'exploitation, d'oppression et de guerre, avant d'insister sur ce message central: « la lutte est la voie, le socialisme est l'alternative ».

 

Le débat principal du stand international sera centré autour de la question du militarisme et de la répression, deux faces de la crise, indissociables de la nature même du capitalisme. Ce débat ouvert sera néanmoins fortement liée à l'actualité de la guerre en Afghanistan et de la répression du mouvement révolutionnaire et progressiste en Amérique Latine, symbolisée par le coup d'État au Honduras par exemple.

 

 

Cuba, l'Amérique Latine et Chypre à l'honneur

 

La fête d'Avante a décidé cette année de rendre hommage à plusieurs foyers de résistance, et régions porteuses d'espoir pour les communistes du monde entier.

 

L'Amérique Latine sera au cœur de toutes les attentions dans l'espace international. Un débat y sera consacré, impliquant des dirigeants de plusieurs partis communistes latino-américains. Les luttes et avancées des pays latino-américains dans la voie du socialisme seront en jeu, la répression contre-révolutionnaire concentrée autour des cas honduriens et colombiens également. Toutefois, en ce 50 ème anniversaire de la révolution cubaine, un hommage à cette révolution pionnière sera également à l'ordre du jour, à travers ce débat, le stand du PC Cubain et différentes associations de solidarité avec Cuba.

 

Enfin, cette année, les organisateurs de la fête ont décidé de réaliser un coup de projecteur sur Chypre, dirigé par le parti communiste chypriote (l'AKEL). Les communistes chypriotes auront l'opportunité lors de la fête, et en particulier d'un débat sur la question chypriote, d'exposer les conditions de leur lutte pour la réunification du pays et la coexistence des différents peuples de l'île, et leur conciliation de leur engagement communiste avec la question nationale qui se pose dans l'île.

 

 

 

Débats majeurs sur la fête:

 

Vendredi:

 

21h – Nouvelles Générations – Générations sans droits (Forum)


21h – Offensive idéologique et rôle du parti – Résister, riposter et avancer (Pavillon Central)

 

Samedi:

 

15h – La CDU dans les collectivités locales: Travail, honnêteté et compétences – Solutions pour une vie meilleure (Forum)


15h – Les 35 ans de la Révolution. Un nouvel Avril, les conditions pour une vie meilleure (Pavillon Central)


15h – Chypre, un peuple, une île, un pays (Espace international)

 

17h30 – Amérique Latine – Lutte, progrès et coopération (Espace international)

 

18h – Le Capital revisité – Lancement du Livre II du Capital (Forum)


18h – Contre la crise et l'exploitation, de meilleurs salaires et la défense des droits sociaux (Pavillon Central)

 

21h – Programme électoral du PCP – un programme de rupture, patriotique et de gauche (Forum)


21h – Théorie évolutionniste et marxiste (Pavillon Central)

 

Dimanche:

 

14h15 – La crise du capitalisme, répression et militarisme (Espace international)


15h – La crise du capitalisme et l'actualité du socialisme et de l'idéal communiste (Forum)


15h – En avant pour un PCP plus fort! (Pavillon Central)

Retour à l'accueil