Il y a 30 ans, le 24 mars 1976, s'abattait sur l'Argentine la dictature la plus sanglante de son histoire. En souvenir des victimes, dont 30 000 disparus, un rassemblement a été organisé pour la mémoire, la vérité, la justice et contre l'impunité d'hier et d'aujourd'hui, devant le "Centre Piloto", siège clandestin d'espionnage des Forces Armées argentines durant cette période, à Paris, 83 avenue Henri Martin (16ème), le vendredi 24 mars dernier, de 18h30 à 21h.

Retour à l'accueil