japon-terremoto2Le Parti communiste japonais appelle tous ses militants à s’engager dans les activités de secours

 

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


Le Comité central du Parti communiste japonais (PCJ), ce 11 mars, a mis en place un groupe de travail spécial pour s’occuper de la Catastrophe du grand-est japonais et a décidé de faire tout son possible pour coopérer aux opérations de sauvetage et de secours envers les victimes du tremblement de terre et du tsunami.

 

A la tête du groupe du travail, le président du PCJ Shii Kazuo a lancé un appel lors de la première session de la Diète, et a déclaré : « Tous les organes du parti, les élus, les organisations de base et les adhérents doivent être en première ligne des actions visant à porter un secours et à venir en aide aux victimes de la catastrophe. Le groupe de travail du PCJ mobilisera toutes ses forces potentielles pour s’occuper de la catastrophe. »

 


jp_pc1.gifDéclaration du Parti communiste japonais

 


Le groupe de travail du PCJ a publié le même jour la déclaration suivante :

 

« A 14h46, le 11 mars, le plus important tremblement de terre jamais enregistré dans l’histoire du Japon a frappé les régions de Tohoku et de Kanto. Le séisme et le tsunami qui a suivi ont causé d’énormes dégâts sur de vastes régions.


Le PCJ exprime ses plus sincères condoléances aux victimes de la tragédie et une solidarité cordiale à toutes les victimes.


Le PCJ exige que le gouvernement étudie toutes les possibilités afin de retrouver et sauver tous les disparus, ceux qui attendent des secours, et ceux qui sont confrontés à un danger de mort, et qu’il fasse tout pour écarter le danger des incendies et de la catastrophe nucléaire.


Le groupe du travail du PCJ appelle tous les organes du parti, tous les élus locaux du PCJ, toutes les organisations de base du parti, et tous ses adhérents à s’engager dans des actions de secours ainsi qu’à contribuer à soutenir les victimes de la catastrophe tant sur le plan matériel qu’émotionnel.


Les organisations et les adhérents du PCJ dans les zones touchées par la catastrophe doivent estimer la véritable situation des victimes et ce dont ils ont vraiment besoin, et doivent faire les efforts nécessaires pour satisfaire leurs besoins. »

 

Un groupe de travail du PCJ mis en place sur le terrain

 

Le groupe de travail du PCJ a décidé le 13 mars de mettre en place un groupe de travail sur le terrain à Sendai, dans la préfecture de Miyagi, avec Takahashi Chizuko, député communiste, comme responsable sur place.


Lors d’une rencontre avec le groupe de travail du PCJ, ils ont discuté de ce que le PCJ peut faire et fera pour contribuer à soutenir les victimes et a considéré les moyens de créer un système afin de faire parvenir une aide massive venant des préfectures environnantes et des municipalités de la métropole Tokyoïte, de lancer une campagne de levée de fonds menée par toutes les organisations du PCJ dans tout le pays, d’assurer que les centres d’évacuation soient correctement approvisionnés, de déblayer les décombres, de construire des logements temporaires, et d’étendre les indemnisations individuelles pour les victimes de la catastrophe.

Retour à l'accueil