giap2Centième anniversaire du vainqueur de Dien Bien Phu et stratège de la guerre populaire, le dirigeant communiste et général vietnamien Vo Nguyen Giap



Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Ce 25 août 2011, le Parti communiste du Vietnam (PCV) ainsi que la République socialiste du Vietnam fêtaient le 100ème anniversaire d'un des plus grands dirigeants politiques et militaires de son histoire, le général Vo Nguyen Giap.



Le jeune étudiant en droit et en histoire adhère au Parti communiste d'Indochine en 1931 et milite activement à l'université d’Hanoï dans l'agitation anti-colonialiste. Devenu jeune professeur d'histoire, il doit quitter le pays en 1939 après l'interdiction du Parti communiste par le gouvernement français. Les méthodes barbares du colonialisme français conduisent à l'arrestation, la torture et l'exécution de sa femme, de sa sœur, de son frère et de sa fille.



En 1941, il participe auprès de Ho Chi Minh à la fondation du Vietminh. Il lance alors la guerre de guérillas dans les montagnes du nord du pays et fonde en 1944 ce qui devient l'Armée populaire du Vietnam.



A la tête de l'armée vietnamienne, il a alors mené la résistance contre le retour du colonialisme français en Indochine. Sa stratégie de la guerre populaire a contribué au triomphe de la lutte du peuple Vietnamien, avec comme symbole la victoire décisive de Dien Bien Phu en mai 1954.



La victoire du Vietminh à Dien Bien Phu eut un impact considérable sur l'émergence ou l'intensification des luttes anti-colonialistes en Algérie, à Cuba et ailleurs.



C'est encore sous la direction militaire de Giap que le peuple vietnamien défait l'invasion de l'impérialisme états-unien, et libère le sud du pays, encore sous le joug d'un régime à la solde de l'impérialisme.



Giap ne fut pas seulement un grand stratège sur le terrain, mais aussi un théoricien de la « guerre populaire » et de l' « armée nouvelle », convaincu que la lutte militaire reste indissociable de la lutte populaire, l'armée vietnamienne inséparable du peuple vietnamien.



Après 1975, Giap reste un dirigeant de premier plan du Parti communiste viet-namien, membre du Bureau politique jusqu'en 1982 et du Comité central jusqu'en 1991.


Fidèle à son engagement révolutionnaire et à ses conceptions communistes, Giap n'a jamais tu ses critiques envers certaines des évolutions économiques et politiques du Parti, pouvant mener à un renoncement à la construction d'une société socialiste au Viet-nam.



En 2009, il a encore été un des porte-paroles d'un mouvement d'opposition au projet de livrer l'exploitation des mines de bauxite à un groupe capitaliste chinois, mettant gravement en danger l'environnement de la région ainsi que la souveraineté nationale.



Il reste une figure de référence pour tous ceux au Vietnam qui restent fidèles à l'idéal communiste et refusent toute forme de soumission aux impérialismes, d'où qu'ils viennent.



Les communistes français ont toujours été en première ligne de la lutte contre le colonialisme français et pour l'indépendance du Vietnam socialiste. Aujourd'hui, nous souhaitons un joyeux anniversaire et une longue vie au grand dirigeant communiste et au vainqueur de Dien Bien Phu !

Retour à l'accueil