C34Cuba à l'avant-garde de la recherche médicale mondiale : des scientifiques cubains présentent un prototype d'un vaccin contre le SIDA



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Des scientifiques cubains du Centre de l'Ingéniérie génétique et de bio-technologie ont présenté au congrès de bio-technologie qui s'est tenu à la Havane un nouveau vaccin contre le SIDA qui a été testé sur des souris et le sera bientôt sur des êtres humains.



Des scientifiques cubains ont exposé lundi dernier lors d'un congrès de bio-technologie qui s'est tenu à la Havane, les progrès réalisés dans le développement d'un vaccin contre le Syndrôme d'immuno-déficience acquise (SIDA), qui a été testé avec succès sur des souris et d'ici peu, des tests seront réalisés sur des êtres humains ayant contracté le virus.

 

« Le nouveau projet de vaccin contre le SIDA » a déjà été « testé avec succès » sur des souris et « nous sommes en train de préparer en ce moment » un « test clinique de phase 1, très limité, très contrôlé » avec des patients « séropositifs » qui ne « sont pas à un stade avancé » de la maladie, a indiqué aux journalistes le scientifique cubain Enrique Iglesias.

 

Iglesias est à la tête d'une équipe d'experts qui ont conçu le vaccin au sein du Centre d'ingéniérie génétique et de bio-technologie (CIGB), situé dans la capitale de l'île caribéenne.

 

Iglesias a expliqué que le vaccin Teravac-HIV-1 s'est développé à partir d' « une protéine recombinante (avec des techniques d'ingéniérie génétique) », et cherche à provoquer une « réponse cellulaire contre le virus ».

 

Néanmoins, le scientifique a demandé à ce qu'on « ne suscite pas de fausses attentes », car il « n'existe pas un modèle animal d'infection du SIDA qui reproduise la maladie telle qu'elle se développe chez les humains ».

 

« Jusqu'à présent, il y a plus de 100 tests cliniques (chez l'homme) sur le VIH » à Cuba et dans d'autres pays, et « tous ont échoué », a-t-il dit.

 

Le Congrès international de bio-technologie (CIGB) La Havane 2012, a commencé lundi dernier, dans la capitale cubaine et a réuni 600 scientifiques venant de 38 pays différents.

 

Dans le panel d'experts, se trouvaient le biologiste états-unien Peter Agree, prix nobel de Chimie 2003, et des scientifiques du CIGB et de l'Institut de médecine tropicale de la Havane (IPK).

 

Selon le Ministère de la Santé publique de Cuba, l'île investit plus de 200 millions de dollars par an dans des programmes de publicité, de prévention et de soins envers les patients atteints par le SIDA, ce qui comprend un traitement gratuit pour chaque malade avec des antirétroviraux, certains d'entre eux produits dans notre pays.

 

Des rapports indiquent que Cuba se trouve parmi les 22 pays les moins touchés par le Sida avec 12 000 atteints et 2 063 morts depuis que le virus a été détecté sur le territoire en 1986.

 

Source : Cuba Debate

Retour à l'accueil