Déclaration du PC Grec sur l'interdiction des symboles communistes en Pologne



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Le KKE condamne la provocation éhontée du gouvernement Polonais qui, en utilisant la campagne anti-communiste déclenchée dans les rangs même de l'Union Européenne, soi-disant démocratique, a interdit l'usage des symboles communistes en Pologne.



Cette nouvelle interdiction anti-communiste est en contradiction flagrante avec les déclarations récentes des partisans du système capitaliste à propos de la chute du mur de Berlin et avec leurs grands discours sur la « démocratie » et la « liberté ». Elle révèle toute la fausseté et l'hypocrisie de la démocratie bourgeoise. Les interdictions de symboles communistes dans les pays de l'UE démontrent que les gouvernements craignent une nouvelle contre-attaque des travailleurs et du mouvement révolutionnaire et populaire car ils savent que les contradictions du système capitaliste sont irréconciliables et que l'avenir appartient à une société sans exploitation de l'homme par l'homme, donc au socialisme et au communisme.



Le KKE appelle le peuple Grec à condamner cette action et demande la suppression de cette interdiction ainsi que des précédentes persécutions et interdictions anti-communistes dans les pays de l'UE.



Le marteau et la faucille, l'étoile rouge qui, après les pays Baltes et la Hongrie sont maintenant persécutés également en Pologne, représentent la lutte pour l'abolition de la propriété privée des moyens de production, la lutte contre l'exploitation capitaliste. Ils symbolisent le sang et le sacrifice de millions de communistes qui ont été en première ligne de la lutte anti-fasciste, qui ont joué un rôle essentiel dans la victoire sur le fascisme pendant la Seconde guerre mondiale. Ils symbolisent les luttes pour la journée de 8 heures, la sécurité sociale, l'éducation et la santé gratuites ainsi que d'autres acquis importants pour les travailleurs, dans lesquelles les communistes ont joué un rôle fondamental, grâce aussi à l'influence de la construction socialiste en URSS et dans d'autres pays d'Europe Centrale et Orientale. Aujourd’hui, on assiste à la casse de ces acquis sociaux avec la mise en oeuvre de politiques contraires aux intérêts du peuple, qui ne visent qu'à augmenter les profits des grands groupes économiques, et avec la crise capitaliste qui démontre les limites historiques de ce système capitaliste.

 

Les impérialistes tentent d'effacer de la conscience des peuples européens les réalisations du socialisme, Pour cette raison, ils criminalisent l'idéologie communiste en Pologne et dans d'autres pays d'Europe, ils interdisent les partis communistes, falsifient honteusement l'Histoire, calomnient le socialisme avec de gros mensonges et essaient d'imposer l'équation communisme=fascisme.



Le KKE exprime sa solidarité fraternelle avec le PC Polonais et tous les communistes Polonais et déclare qu'il luttera avec eux pour faire barrage à l'anti-communisme et à la terrorisation de tous ceux qui luttent pour les droits et l'avenir de la classe ouvrière.

 

Athènes, 3 décembre 2009

 

Comité Central du KKE



Site international du Parti Communiste Grec: http://inter.kke.gr/

Retour à l'accueil