1may10-athina6Défilés massifs du PAME pour le 1er mai en Grèce

 


La réponse des travailleurs au capital



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Les mobilisations du 1er mai organisées par le Front militant de tous les travailleurs (PAME) dans 75 villes de toute la Grèce, ont été un tournant dans les mobilisations du mouvement de classe au cours de la dernière période. La participation a dépassé celle enregistrée lors de toutes les manifestations précédentes puisque des dizaines de milliers de travailleurs et de travailleuses, de jeunes, de retraités et d'immigrés, de travailleurs indépendants ont affiché leur détermination à lutter contre les nouvelles mesures anti-ouvrières et anti-populaires décidées par le gouvernement social-démocrate de concert avec les unions et les organisations impérialistes telles que l'UE et le FMI et avec le soutien du parti conservateur du ND et du parti nationaliste du LAOS.



1may10-athina4Des dizaines de milliers de travailleurs et en particulier les jeunes – à qui cette année le jour du travail était dédié – se sont rassemblés une fois de plus et dans une conjoncture difficile et critique derrière le PAME, la force la plus importante et celle qui exprime véritablement les intérêts de la classe ouvrière dans le mouvement syndical et ouvrier et dans les luttes.



La participation des travailleurs a prouvé, qu'une fois de plus, ils ont tourné le dos aux partis opportunistes et aux directions collaboratrices des confédérations syndicales du privé (GSEE) et du public (ADEDY) qui cherche des aménagements dans le cadre de l'Union Européenne soi-disant favorable au peuple, la disculpant de manière choquante en l'opposant avec le FMI et en nourrissant des illusions sur la possibilité  de la formation d'un  Pacte de stabilité différent, « bon » dans le cadre de l'UE impérialiste. Leurs rassemblements n'ont pas seulement été marqués par une faible participation mais aussi par des incidents montés de toutes pièces et animés par des agents provocateurs. Tout cela pour éloigner la grande masse des travailleurs de la lutte et pour être reproduits dans les médias afin d'étouffer les slogans et l'ampleur des manifestations du PAME qui sont dirigées contre les objectifs de la ploutocratie.



Comme l'a noté le principal intervenant du rassemblement du PAME à Athènes: « Au nom de tous les morts de notre classe et de la jeune génération, le PAME appelle la classe ouvrière à mener la lutte pour affronter l'offensive brutale visant tous les peuples en Europe. »


 

Les nouvelles mes1may10-athina2ures annoncées par le gouvernement samedi 2 mai sont littéral eme nt une boucherie: ils suppriment le 13ème  et le 14ème mois de salaire dans le secteur public et les transforment en une prime; tout comme le 13ème et le 13ème mois de retraite (à la fois dans le privé et dans le public); ils gèlent les salaires dans le public et dans le privé pour trois ans; ils défendent des mesures de sécurité sociales telles que l'augmentation de l'âge de départ à la retraite; ils imposent des coupes  drastiques dans les retraites; ils augmentent le seuil des licenciements de 2 à 4% des effectifs totaux d'une entreprise. Par ailleurs, ils imposent une augmentation de la TVA sur les biens de consommation de 21% (après les augmentations d'il y a deux mois) à 23%, la suppression des conventions collectives, les coupes drastiques dans les allocations sociales et chômage en particulier, les licenciements massifs dans le secteur public et les collectivités locales. 



Mais ces mesures comprennent surtout l'élément le plus important pour permettre l'augmentation des profits capitalistes, c'est la remise en cause complète des relations de travail tout en garantissant de nouveaux avantages scandaleux au grand capital. Dans le même temps, ils préparent le terrain pour la suppression complète du 13ème et 14ème mois de salaire et de retraite tant dans le privé que dans le public.


1may10-peiraias2

Les forces de classe du PAME apportent une réponse militante à cette vague de mesures anti-ouvrières. Ils appellent le peuple à être vigilants et à partir pour une nouvelle grève générale le mercredi 5 mai. Avec le slogan « C'est à la ploutocratie de faire banqueroute », ils appellent les travailleurs à participer de manière encore plus déterminée aux piquets de grève et aux manifestations du PAME dans tout le pays.



« Peu importe com bien de milliards ils prêtent à l'État grec, cela ne veut rien dire pour le peuple. Après tout, le capital continuera à exploiter les travailleurs encore plus durement et ce système politique en décrépitude continuera à les piétiner et à les intimider, il continuera à avoir besoin de travailleurs à la tête basse », a déclaré Aleka Papariga, secrétaire-général du KKE lors de la manifestation du 1er mai.



Au nom du K1may10-athinaKE, elle a aussi rejeté les rencontres en grande pompe entre dirigeants politiques qui, comme elle l'a affirmé, « ne visent qu'à donner l'impression que le peuple y consent ». De plus, le KKE a déclaré « qu'il n'y a absolument aucune nécessité à rencontrer les représentants de la 'troïka' (UE, BCE, FMI) » et a donc refusé de participer à une telle rencontre comme l'ont fait les syndicats jaunes et les partis bourgeois.

Retour à l'accueil