Elections locales en Russie: le PC Russe consolide sa place de premier parti d'opposition et progresse dans un contexte de fraudes massives



Article d'AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Les élections locales (régionales et municipales) du 11 octobre semblent confirmer la tendance constatée lors des dernières élections nationales: une victoire écrasante du parti au pouvoir Russie Unie et la consolidation du Parti Communiste comme deuxième force politique du pays, et dans ce contexte de bi-polarisation, comme “seule véritable opposition”, pour reprendre les termes utilisés par Guennadi Ziouganov, président du Parti Communiste de la Fédération russe (KPRF), dans une conférence de presse qui réunissaient le 12 octobre outre le président, son vice-président Ivan Melnikov et les deux secrétaires du Comité Central du Parti que sont Sergei Obukhov et Valery Rashkine.



Le principal enjeu de ce scrutin était les élections municipales de Moscou. Le Parti “Russie Unie” réalise un score exceptionnellement élevé avec 66,26% des voix, soit 20 points de plus que lors des élections de 2005, et empoche 32 des 35 sièges du Conseil municipal. Pour Ivan Melnikov, c'est la preuve de fraudes massives: “Ils appelent cela croissance de la confiance dans le parti ou consolidation de l'autorité du maire. Nous appelons cela de la falsification de haut vol”. Le Parti Communiste conserve sa deuxième place avec 13,27% tandis que les trois autres formations nationales, le Parti libéral-démocrate de Jirinovski (extrême-droite) avec 6,14% ainsi que les partis Iakoblo (droite) et Russie juste (social-démocrate) avec 5% sont exclus de la représentation à la Douma de la ville où le seuil de représentation était fixé à 7%.



« Violations sans précédent » dans la capitale et « fraudes massives » dans tout le pays



Le bond réalisé par Russie unie lors de ces municipales, dans un contexte de crise économique aigue et de crise de légitimité du pouvoir local et national entretient le scepticisme sur l'honnêteté de ces résultats. D'après le journal Vedomosti, des comparaisons entre sondages d'opinion, sondages à la sortie des urnes et résultats effectifs montreraient des écarts conséquents, dépassant systématiquement les 10 points. Guennadi Ziouganov a dénoncé “des violations sans précédent dans la capitale” et a réaffirmé son intention de contester ces résultats en justice tout en insistant sur le fait que “seule la résistance populaire peut s'opposer au règne de l'arbitraire. Les communistes ne laisseront pas passer le despotisme policier (…) et ils mèneront la lutte non seulement par des actions en justice dans les tribunaux mais aussi par des manifestions dans la rue”. Le premier coup des élus du KPRF a été de quitter précipitemment la première réunion de la Douma de la ville convoquée après les élections.



Le même constat se vérifie pour les autres régions dans lesquelles se déroulaient ces élections locales. Russie Unie obtient des résultats unanimistes sans précédents dans de nombreuses localités. Ainsi à Touapsé, le candidat de Russie Unie obtient 95,6%, score qui est devenu banal dans le territoire de Krasnodar où plusieurs dirigeants de Russie Unie ont frôlé la barre des 90%. Le KPRF a dénoncé un ensemble de pratiques frauduleuses: menaces policières, votes multiples, décomptes arrêtés quand l'opposition était en tête, votes par procuration et par voie électronique douteux, actes de violence contre les observateurs du PC Russe etc.



Le KPRF a amélioré partout ses scores”

 



Néanmoins, en dépit de ces fraudes de masse, Sergei Obukhov insiste sur le fait que le Parti Communiste est le seul parti à avoir non seulement résisté à Russie unie mais aussi à avoir progressé: “Le KPRF a amélioré partout ses scores si on les compare à ceux des dernières élections législatives et régionales”.



Concrètement, Ivan Melnikov montre clairement la progression du Parti dans deux des trois élections régionales qui se déroulaient ce week-end: “dans la région de Tula nous obtenons plus de 18% et améliorons notre de score de 2005 qui était de 10,84% et celui des élections fédérales de 2007 avec 13,38%. A Mari-El nous obtenons cette fois plus de 19%, tandis qu'en 2005 nous étions à 17,89%, et en 2007 à 10,59%.”



L'objectif du KPRF dans les semaines à venir? Organiser la résistance populaire



De très bons résultats auraient été également obtenus dans des capitales de nombreuses régions et territoires de la Fédération. Ainsi, à Blagoveshchensk le Parti récolterait 23% des voix, à Yuzhno-Sakhalinski plus de 26% et à Naryan-Mar 28%. Par ailleurs, dans de nombreux districts de Moscou, les résultats du Parti Communiste dépasseraient les 30%.



Le président du PC de la Fédération Russe, Guennadi Ziouganov a résumé en une phrase la feuille de route de son parti pour les prochaines semaines: “organiser la résistance populaire”.



Site du Parti Communiste de la Fédération Russe:http://kprf.ru/



Retour à l'accueil