9 de cda 10Dans les 25 dernières années, un syndicaliste assassiné tous les trois jours en Colombie

 

 

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

La Centrale Unique des Travailleurs de Colombie (CUT) révèle que, depuis 1986, plus de 10 000 dirigeants et membres de structures syndicales ont été la cible d'attentats contre leur vie, leur liberté et leur intégrité. Un syndicaliste meurt assassiné tous les trois jours.



Dans le rapport « La mort n'est pas muette », réalisé par l'Ecole Nationale Syndicale de la CUT avec le soutien de la Commission Colombienne des Juristes et présenté en fin de semaine dernière, il est démontré que, depuis le 1er janvier 1986 jusqu'au début du mois d'août 2009, 2 704 travailleurs engagés dans le mouvement syndical unitaire ont été assassinés et 190 autres sont portés disparus.



Sur un total de 10 364 dirigeants syndicats et membres de ces structures représentatives des travailleurs qui ont été la cible d'attentats contre leur vie, leur liberté et leur intégrité dans les 23 dernières années, 237 ont été victimes d'attentats, 4 418 ont reçu des menaces de morts et 1 611 ont été contraints d'abandonner les communautés dans lesquelles ils vivaient et travaillaient, a déclaré la CUT.



La situation pendant le mandat du président actuel Alvaro Uribe révèle une escalade de la violence. Depuis qu'il a pris la tête du pays, 503 travailleurs syndiqués ont été exécutés (plus de 18,6% du total) et 3 912 ont été la cible de la répression, c'est-à-dire, dans les sept dernières années, le régime uribiste accumule 37,9% des agressions enregistrées depuis le milieu des années 80.



Pour ceux qui réclament justice, la situation n'est pas non plus encourageante. Les chiffres publiés dans le document mettent en évidence le fait que 98,3% des affaires portées devant le tribunal finissent par un non-lieu. Dans les cas de torture, de violation de domicile, d'enlèvement et de disparition, l'impunité est totale.



On se rappelle qu'à la fin du mois de février, l'Unité de Justice et de Paix du Ministère Public colombien a annoncé que les para-militaires des milices d'autodéfense Unies de Colombies sont responsables de la mort de près de 2 500 personnes tout au long de leur existence.



Sombre Bilan de la période Uribe:



Le Tribunal Constitutionnel de Colombie a refusé à Uribe la possibilité de se représenter à la magistrature suprême de la nation. La décision a été fêtée par les démocrates et par la population colombienne et ce n'est pas une mince affaire. Quelques statistiques illustrent la situation du pays:





8 millions de colombiens vivent dans la misère et plus de 20 millions sont considérés comme pauvres

Le taux de chômage officiel est de 12%. Même en considérant le fait que cette statistique officielle soit fiable – des estimations indiquent que le taux de chômage atteint les 23% de la population active – ce taux est le plus élevé d'Amérique Latine.

Plus de quatre millions de personnes sont des réfugiés dans leur propre pays, dont près d'1/3 sont des femmes

Le scandale des faux positifs a déjà permis d'identifier le fait que près de 2 000 jeunes qui, tout en étant recrutés pour travailleurs, ont fini par être exécutés par les militaires et présentés face aux caméras de télévision comme « des guérilleros des FARC ».

Alors que les banques paient, avec un peu de chance, 2% de taux d'intérêt sur les dépôts, ils accordent des prêts à 36%.

Le salaire minimum national ne couvre que la moitié de la valeur du panier de biens vitaux, et dans la majorité des contrats de travail on ne garantit pas une couverture médicale et d'autres avantages sociaux.

Des plus de 35 500 para-militaires démobilisés, seuls 698 ont dû répondre devant la justice des crimes commis, 133 députés et anciens députés membres du parti au pouvoir font l'objet d'une enquête pour liens avec les paramilitaires.

Un réseau d'indics et d'espions s'était mis en place avec des programmes d'informateurs parmi les paysans, les étudiants, les chauffeurs de taxis, entre autres.

Le pourcentage du PIB consacré au budget de la Défense excède les 15%

6 millions et de mineurs (en âge) vivent dans la pauvreté, parmi lesquels 1 million 137 500 dans une pauvreté extrême.

La moitié des jeunes entre 14 et 17 ans travaillent pour moins que la valeur du salaire minimum

Tous les ans, la Justice colombienne dénombre plus de 9 500 cas de mauvais traitements faits au mineurs et de nombreux autres cas d'abus sexuels. Plus de 30 000 enfants sont exploités sexuellement.

Seulement 30% des enfants en âge d'être scolarisés sont inscrits à l'école et seulement 60% d'entre eux arrivent au terme de l'enseignement obligatoire.

 

 

Explication de l'image: Affiche d'un documentaire espagnol « 9 cada de 10 » sur les syndicalistes assassinés en Colombie: 9 syndicalistes sur 10 assassinés le sont en Colombie.



Retour à l'accueil