cuba-si.jpgL'ONU, à travers le PNUD, reconnaît en Cuba un pays à l' « indice de développement humain » (IDH) élevé, une des dix meilleures nations au monde sur la dernière décennie

 

 

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le secrétaire-général adjoint des Nations unies, Khalid Malik, a loué aujourd'hui la perfomance de Cuba en termes d'Indice de développement humain (IDH) qui mesure trois éléments aussi fondamentaux que la santé, l'éducation et la richesse économique.

 

Malik a donné une conférence de presse, accompagné de la coordinatrice résidente du système de l'ONU et représentante résidente du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), Barbara Pesce-Monteiro.

 

Celui qui est également le nouveau directeur du Bureau du rapport sur le développement humain du PNUD, a déclaré que l'île avait même amélioré sa situation en 2011 en terme d'IDH par rapport à 2010.

 

Il a fait référence à un classement par sur le site web de l'IDH, selon lequel Cuba est le seul pays d'Amérique latine figurant parmi les 10 meilleurs résultats en termes d'IDH non-économique au cours de la dernière décennie

 

En fait, elle est la seule nation en développement qui connaît une telle progression sur cet aspect-là, avec une augmentation de deux ans de l'espérance de vie et de cinq de la scolarisation.

 

Dans des déclarations accordées à Prensa Latina, Malik a expliqué que cet indicateur, né il y a deux décennies, prend en compte le revenu national brut, mais n'en fait pas le cœur de l'analyse, intégrant aussi la santé et l'éducation.

 

Selon lui, l'IDH a pris une importance capitale dans les dernières années et est utilisé aux côtés d'autres indices pour mesurer les performances de près de 180 pays.

 

Il a déclaré que c'est la seconde fois qu'il visitait Cuba, et qu'à cette occasion il a rencontré des représentants du gouvernements et de divers organismes et institutions, et que nombre de choses positives en sont sorties, a-t-il même précisé.

 

En termes de collaboration future, il a souligné que se sont révélées des possibilités de travail commun entre le PNUD et les autorités locales.

 

Il a affirmé que l'IDH continue d'être un instrument valide et actuel, permettant en outre de voir la participation des femmes dans la société parmi tant d'autres aspects importants.

 

Il a également remercié Cuba pour son apport multi-latéral au travail que réalise le Bureau qu'il dirige.

 

Article initialement paru sur le site CubaDebate

Retour à l'accueil