kp graz siteheaderLa fédération de Styrie du Parti communiste autrichien (KPÖ) obtient son meilleur résultat aux élections communales depuis 1970

 

Note par EDT pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Dimanche 21 mars 2010 se tenaient des élections communales en Styrie. Dans cette région d’Autriche (sud-est), la fédération locale du Parti communiste (KPÖ-Steiermark) défend depuis plusieurs années un positionnement offensif, au plus proche de la population travailleuse, sur des bases marxistes, anticapitalistes (opposées à l’UE) revendiquées.

 

Dans la capitale, Graz (240.000 habitants), on ne votait pas. En 2008, le KPÖ a obtenu 11% des voix et 6 sièges sur 56.


Dans le reste de la région, le KPÖ enregistre une nette progression électorale cette année. Il ne se présentait que dans 25 communes sur 542, principalement dans les districts industriels autour des mines de fer d’Eisenerz et dans des villes voisines de Graz. C’est pourquoi, en pourcentage, sur l’ensemble de la région, le résultat global reste peu significatif : 1,13% contre 0,67% en 2005.


Mais dans ces 25 communes, les communistes, qui se présentaient seuls sous leur étiquette, passent de 13 à 28 sièges de conseillers municipaux. C’est leur meilleur résultat depuis 1970. Le KPÖ atteint 10,3% à Leoben (26.000 habitants), 11,9% à Knittelfeld (12.000 habitants), 13,7% à Eisenerz (6.000 habitants au centre des mines de fer à ciel ouvert), 19,5% à Trofaiach (9.000 habitants).


Ces résultats, tout relatifs qu’ils soient, sont importants. Dans des endroits où le Parti communiste avait presque disparu, ils montrent qu’il peut revivre. Dans un pays où la direction du KPÖ à Vienne, résignée, considère le parti comme un souvenir historique à fondre dans la « gauche européenne », ils donnent aux communistes, à des syndicalistes, à des jeunes, le signal de la reprise de la lutte.


Une action politique communiste conséquente, basée sur la théorie marxiste, sur une conception militante de l’organisation parvient à obtenir des résultats dans les luttes sociales d’abord, à l’Université de Graz aussi et ainsi même aux élections.


A la fin de l’année 2010, se dérouleront les élections régionales en Styrie. En 2005, le KPÖ était rentré au Parlement en dépassant la barre des 5% (6,1%). Cet événement avait surpris tout le monde. Il a attiré une opposition générale des tenants de l’idéologie dominante qui s’évertuent à l’en exclure.


Le résultat de ces élections communales est d’autant plus de bon augure.


Félicitations à nos camarades autrichiens !
Retour à l'accueil