bloqueoeucuba.jpgLa présidence Obama prolonge le blocus économique criminel imposé par les Etats-Unis à Cuba depuis 50 ans

 

 

Communiqué de presse de Cuba si Provence


Cuba Si France Provence, association de solidarité avec Cuba, condamne avec indignation la décision du gouvernement des Etats-Unis de prolonger d'un an encore le blocus criminel qu'il impose à Cuba depuis presque 50 ans pour l'unique raison que ce petit pays, malgré les pressions et les attaques de toutes sortes qu'il exerce sur lui, a décidé de défendre son indépendance, sa souveraineté et les choix de son peuple .


Malgré les déclarations fracassantes de sa campagne et du début de son mandat, Barack Obama continue la politique de ses prédécesseurs envers Cuba: blocus criminel contre le peuple cubain et privilèges assurés pour les émigrés illégaux qui, une fois aux USA, acceptent de calomnier leur propre pays .


Les raisons invoquées par la Maison Blanche pour continuer à perpétrer leur crime en toute bonne conscience sont que « la prorogation de l'embargo pour un délai d'un an correspond aux intérêts nationaux des Etats-Unis », a déclaré Barack Obama.

Cuba, donc, si l'on en croit le président étasunien, menacerait la sécurité de l'empire le plus puissant du monde. Il suffit de comparer l'étendue géographique des deux pays, le nombre de leurs habitants respectifs, leur puissance militaire, pour avoir une idée précise de ce que vaut cette affirmation... Nous pouvons encore ajouter à cela le fait que jamais Cuba n'a perpétré ou soutenu un quelconque attentat sur le sol des Etats-Unis alors que la plupart de ceux qui ont été mis en œuvre à Cuba ont été conçus et soutenus sur le sol des Etats-Unis par la mafia anti-cubaine de Miami dont on connaît les appuis en haut lieux...


Pour toutes ces raisons et bien d'autres, Cuba Si France Provence réaffirme sa condamnation d'une politique basée sur la mauvaise foi et indigne d'un pays démocratique, ainsi que son soutien ferme à la Révolution Cubaine, au gouvernement et au peuple cubains, dans leur lutte pour la survie de leur pays, son indépendance, son autodétermination, garantie en principe par la Charte des Nations Unies, pour la survie de l'espèce humaine , la dignité de l'homme et le partage des richesses matérielles et culturelles.



Pour Cuba Si France Provence,

la présidente,

Françoise Lopez

Salon-de-Provence, le 6 septembre 2010

Retour à l'accueil