ziougLe candidat présidentiel du Parti communiste russe, Guennadi Ziouganov, premier opposant à Vladimir Poutine et au régime des oligarques dévoile son programme de rupture


Article BL pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


« Ziouganov : notre Président ! »


Dans le contexte politique le plus tendu depuis la disparition de l’URSS, la Russie se prépare pour les élections présidentielles de mars 2012. Alors que Vladimir Poutine a déjà annoncé son intention de briguer un troisième mandat, la Commission électorale a enregistré la candidature du Secrétaire Général du Parti Communiste de la Fédération de Russie Guennadi Ziouganov.

« A travers le monde, le capitalisme ne cesse de générer la pauvreté, la guerre, la ruine de la culture et la destruction de l’environnement. » C’est par ces mots que débute la profession de foi du candidat communiste. Son programme s’articule autour de cinq objectifs :

- La sécurité du pays et des citoyens
- La sortie de l’ornière économique par une politique de développement volontariste
- L’éradication de la pauvreté et de la déliquescence sociale
- Le renforcement de l’amitié entre les peuples
- Le respect de la légalité et des droits de l’Homme

Il propose en outre de rétablir l’élection au suffrage universel des gouverneurs locaux, de développer les possibilités de légiférer par voie référendaire, de mettre en place une puissante législation anti-corruption et un système unifié de soviets locaux.

Par ailleurs, les objectifs économiques du Parti Communiste sont clairs : nationalisations, ré-industrialisation, développement scientifique.

Concernant la politique étrangère, le candidat Ziouganov se place dans le respect de l’héritage communiste : défense de la paix par le renforcement du rôle de l’ONU et la limitation de l’influence de l’OTAN, rapprochement avec les pays d’ex-URSS par la formation d’une union économique et politique, notamment avec la Biélorussie, l’Ukraine et le Kazakhstan.

Face à des candidats-marionnettes ou à des agitateurs d’extrême-droite, Guennadi Ziouganov, « seul candidat à avoir la stature d’un homme d’Etat » d’après le secrétaire du Comité Central, est le principal opposant à Vladimir Poutine.

Dans une Russie qui a démontré sa lassitude du pouvoir autoritaire et du capitalisme oligarchique, les élections de mars s’annoncent comme le grand défi du changement politique en Russie.

Le camarade Ziouganov est déjà sur la voie d’être le candidat du peuple russe et du mouvement ouvrier au second tour de l’élection présidentielle.

Retour à l'accueil