communist-party of-canadaLe Parti communiste canadien exige du gouvernement Harper qu'il « cesse d'alimenter les flammes de la guerre » contre la Syrie et l'Iran

 

Communiqué du Parti communiste du Canada repris par http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/
 
La décision du 6 Septembre du gouvernement Harper de couper toutes les relations diplomatiques entre le Canada et l'Iran est un acte dangereux et irresponsable. Les raisons invoquées par le ministre des Affaires étrangères, John Baird, pour justifier ce geste effronté ne résistent pas à l'examen. Il n'existe aucune preuve que le programme nucléaire de l'Iran comprenne des plans pour produire des armes nucléaires, et il n'existe aucune preuve que le personnel diplomatique canadien faisait face à un danger imminent. Et bien qu’il ne fasse aucun doute que Téhéran soutienne des mouvements et des formations politiques dans d'autres pays de la région, la même chose peut être dite de la plupart des autres États, dont l'Arabie saoudite, le Qatar et Israël lui-même.
 
Les accusations de M. Baird contre les prétendus plans d'armement nucléaire de l’Iran sont particulièrement hypocrites, étant donné que le gouvernement canadien n'a jamais prononcé un seul mot démontrant une quelconque préoccupation auparavant, sans parler d’une condamnation de la cache d'armes nucléaires d'Israël - ce qui a été un secret de polichinelle depuis de nombreuses années - au mépris complet du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).
 
L’action unilatérale du Canada est loin d'être une erreur de parcours. Elle fait partie d'une campagne orchestrée, dont le but réel est d'accroître les tensions dans cette région déjà enflammée et donner l'apparence d’une justification internationale pour une frappe militaire contre l'Iran - très probablement provenant d’Israël avec le soutien tacite des États-Unis et de l'OTAN, même sans l’approbation de l’ONU. Le fait que cette annonce ait été faite quelques jours seulement après la conclusion du 16e Sommet du Mouvement des pays non-alignés, dont  l'Iran était l’hôte et qui a réuni plus de 120 pays, montre bien que le gouvernement Harper a changé la politique étrangère du Canada qui se retrouve désormais dans le camp des milieux les plus agressifs de l'impérialisme.
 
Ce situation devrait sonner l'alarme au mouvement pour la paix à travers le Canada et pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens épris de paix qui doivent s'exprimer et de se mobiliser en opposition à l'agression étrangère contre la Syrie et l'Iran, et contre la complicité du gouvernement Harper dans la fomentation de la guerre. Il s'agit d'un appel à l'action! Dans ce contexte, le Parti communiste du Canada accueille favorablement l'appel pour une journée internationale d'action le 6 Octobre pour prévenir une agression étrangère contre l'Iran, et prie instamment les militantes et les militants anti-guerre d’organiser des actions de paix larges et unitaires dans les villes et municipalités partout à travers le Canada ce jour-là.

 
Le Parti communiste du Canada condamne sans réserve la décision de rompre les relations diplomatiques avec l'Iran en tant qu’acte des plus irresponsables et répréhensibles. Nous nous joignons à de nombreuses autres voix pour demander que cette décision soit immédiatement annulée et que les ambassades respectives soient ré-ouvertes, et en disant à tous les partis politiques au Parlement que le Canada devrait plutôt agir dans la recherche de solutions politiques pacifiques aux problèmes de la région.

Retour à l'accueil