200px-Nikos BeloyannisLe Parti Communiste de Grèce rend hommage à l'homme à l'œillet rouge, Nikos Belogiannis, exécuté il y a 58 ans

 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Le Parc de Goudi était noir de monde pour accueillir la cérémonie organisée en l'honneur du militant communiste qui a été envoyé au peloton d'exécution avec ses camarades.

 

« Le KKE continue à honorer des figures comme Belogiannis; des militants qui sont en première ligne dans la lutte pour le pouvoir populaire, pour le socialisme ». C'était le message à retenir de la musique, des discours, des images et des symboles qui ont rythmé la cérémonie organisée par la Section d'Athènes du KKE, dans une atmosphère d'intense émotion, en l'honneur du communiste Nikos Belogiannis.

 

Au cours de la cérémonie, un discours a été prononcé par la secrétaire-générale du KKE, Aleka Papariga. mpel7C'est dans le Parc de Goud i qu'il y a 58 ans, Nikos Belogiannis et ses camarades Ilias Argiriadis, Nikos Kaloumenos et Dimitris  Batsis  ont été exécutés. Travailleurs et travailleuse s, jeunes et résistants ont honoré ce communiste conséquent un jour s eulement après l'anniversaire de son sacrifice, le 30 mars 1952, avec des oeillets rouge dans ses mains, en  fredonn ant des mélodies inspirées par la lutte de notre peuple et en brandissant des drapeaux rouges. Un monument érigé par le KKE en l'honneur de Nikos Belogiannis a également été inauguré.

 

Dans son discours, la secrétaire-générale du KKE, Aleka Papariga a insisté sur les points suivants:

 

« Des militants comme Nikos Belogiannis ont fait le sacrifice suprême parce qu'ils avaient une conscience infinie de ce qu'était se battre pour les intérêts de la classe ouvri ère, du peuple; parce qu'il avait une foi profonde dans leur parti et dans la nécessité réaliste de la lutte pour une société sans exploitation de l'Homme par l'Homme, pour une société où règne la vraie liberté. Chacun d'entre nous, et particulièrement les jeunes générations de communistes, devrait faire siennes ses paroles: 'Chacun tire une force immense et inépuisable de sa foi dans le parti et dans la victoire!' Belogiannis a été assassiné parce qu'il était un cadre du KKE  et de l'Armée Démocratique de Grèce.

 

mpel5Il a symbolisé et exprimé de la meilleure des manières que l'existence et l'action du KKE était nécessaire dans toutes les conditions, légales et illégales, en luttant contre la « sacro-sainte » légalité bourgeoise. Qui a empêché la liberté d'action du KKE et pour quelle raison? Qui e mpêche désormais la liberté d'action de Partis Communistes dans un certain nombre de pays Européens, Etats-membres de l'Union Européenne, et pourquoi? Qui fixe des conditions drastiques et sans précédents pour qu'un Parti Communiste participe aux élections, même quand son action n'est pas interdite, et pour quelle raison? Qui déclare illégal l'appel à la grève et l'action de grève elle-même et pourquoi? Qui menace de mettre à la porte les grévistes et pourquoi? Qui met en œuvre cette menace le jour d'après ou peu de temps après et pourquoi?

 

Qui a démoli les monuments de l'Armée Rouge Soviétique qui ont été construits après la fin de la Seconde guerre mondiale en URSS et à leur place, dans certaines anciennes républiques, des monuments en hommage à la SS et aux idées Nazies ont été érigées, et pourquoi? Qui considère l'armée Hitlérienne, aujourd'hui en 2010, comme une armée de libération dans les pays Baltes – Etats-membres de l'UE – et pourquoi? Il est inutile de les nommer. Nous les connaissons déjà. Ce sont les hauts fonctionnaires des gouvernements bourgeois des pays membres de l'UE, les premiers ministres et les présidents que nous voyons dans les photos de groupes traditionnelles à la fin de chaque session de l'UE, ensemble, main dans la main. (…)

 

Et même un communiste qui se trouve tout seul sur son lieu de travail sans aucun soutien contre la pression du patron, doit faire son devoir, faire grève, résister. S'il ne le fait pas, alors son camarade travailleur, qui lutte aussi contre ses propres peurs, avec la question de est-ce que j'agis bien en ne faisant pas grève, trouvera une excuse pour son manque de courage, perdra un temps précieux, et ils perdront tout. Le don de soi Communiste, le désintéressement et le sens du sacrifice n'ont jamais perdu de leur valeur et de leur importance, ils n'ont pas perdu, et ne perdront jamais leur réalité substantielle.

 

mpel6Aujourd'hui, devant ce monument, le plus grand hommage que l'on puisse rendre à ce sacrifice est une promesse: Nous continuerons à lutter inlassablement et courageusement. Belogiannis a combiné durant toute sa vie le travail organisationnel avec le travail idéologique. En suivant cet exemple aujourd'hui, nous sommes mis au défi, le Parti Communiste tout comme la KNE, afin de devenir plus efficace. Pour améliorer notre activité militante, il faut une acquisition continue de connaissances, qui sont un préalable au renforcement de la stabilité idéologique.

 

Aujourd'hui, devant ce monument, le plus grand hommage que l'on puisse rendre à ce sacrifice est une promesse: Nous continuerons à lutter inlassablement et courageusement. »

 

Mon Dec25 2006 Belloyiannis3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nikos Belogiannis tel que croqué par Pablo Picasso

Retour à l'accueil