20101204 Lafontaine Melenchon2Le KKE (PC Grec) dénonce une motion du Parlement européen ouvrant la voie à une intervention en Libye votée par les membres du PGE dont Jean-Luc Mélenchon et Marie-Christine Vergiat

 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


 

Une motion inacceptable, qui d’une manière très provocatrice légitime les prétextes utilisés pour lancer l’intervention impérialiste en Libye, a été ratifiée le jeudi 10 mars au Parlement européen. C’est une motion qui utilise comme prétexte la « démocratisation » et invoque la prestation d’aide humanitaire, envisageant la solution d’une intervention militaire en Libye. Il soutient également la mise en place d’une Zone d’exclusion aérienne et exhorte l’UE à intervenir avec tous les moyens à sa disposition, et entre autres de reconnaître et de soutenir le dit « Conseil provisoire Libyen », cherchant à poursuivre la promotion des plans impérialistes visant à se partager le gâteau, comme les impérialistes l’ont fait jusqu’à ce jour avec le gouvernement Kaddafi. Cette position sert les intérêts impérialistes dans la région, qui constituent un grave péril pour le peuple, afin de maintenir la profitabilité capitaliste des groupes monopolistes. Le KKE a voté contre la motion et, dans le même temps, l’a dénoncée ainsi que les prétextes qui sont invoqués.


Cette motion a été défendue et votée par les Sociaux-démocrates, le Parti populaire européen (droite), les Libéraux, les Verts, ce qui comprend les députés Grecs du PASOK, de la Nouvelle démocratie, du LAOS, des Verts (nous notons l’absence de Synapsismos). Cette motion a également été votée par les députés des partis-membres du « Parti de la gauche européenne » (PGE), parmi eux l’ancien président de Die Linke et du PGE et actuel président du groupe GUE/NGL au Parlement européen, Lothar Bisky et le président du « Parti de gauche » en France, Jean-Luc Mélenchon [NdT: Marie-Christine Vergiat parlementaire européen du Front de gauche a également voté pour. Cf le détail du vote ci-dessous]. Est démontré encore une fois par ce vote le rôle dangereux que joue l’opportunisme pour ce qui est de la défense des intérêts de la classe ouvrière et des couches populaires, tout comme la nécessité pour les Partis communistes de jouer un rôle important dans l’intensification de l’affrontement avec ces forces. Parce que les forces politiques ne sont pas jugées sur la base de leur nom, ou par la manière dont elles se définissent. Elles sont jugées sur leur position par rapport à la classe bourgeoise, aux intérêts des monopoles, et leur position par rapport à la barbarie capitaliste-impérialiste, et aux pouvoirs impérialistes dans leur ensemble.

 

KKEDéclaration du groupe du KKE au Parlement européen sur la motion

 

Le groupe euro-parlementaire du KKE a voté contre cette motion et l’a dénoncée, la caractérisant comme le précurseur d’une opération militaire généralisée, sous prétexte de « démocratisation » et de prestation d’une aide humanitaire à la Libye. Dans son intervention en session plénière, le député européen du KKE G.Toussas a fait remarquer que : « Cette motion réactionnaire, qui a été votée par le PASOK, la ND, le LAOS, les Verts et les opportunistes du PGE, s’inscrit pleinement dans les plans dangereux des impérialistes, de l’UE, des États-Unis et de l’OTAN qui proposent une intervention militaire en Libye, afin de protéger les intérêts géopolitiques et énergétiques des monopoles.


La motion soutient la création d’une zone d’exclusion aérienne, qui entre autres, comprend la destruction de toute force anti-aérienne en Libye. Elle exige également de façon explicite l’utilisation par l’UE de tous les moyens à sa disposition pour intervenir dans ce pays.


Elle intervient de façon franche et provocatrice et appelle Catherine Ashton, haute-représentante de l’UE pour la Politique étrangère et de sécurité, à reconnaître le Conseil provisoire de Libye qui a été créé pour mettre en œuvre leurs projets aventureux au détriment du peuple Libyen.


C’est une provocation de la part des impérialistes des États-Unis et de l’OTAN, des gouvernements bourgeois, des partis de l’UE comme voie à sens unique, des anciens collaborateurs des régimes autoritaires et réactionnaires d’Afrique du nord, des complices de l’exploitation des peuples dans la région, que de se présenter comme les défenseurs des droits démocratiques et sociaux. La Démocratie, dans le sens que lui donnent les impérialistes, les peuples d’Irak, d’Afghanistan, d’Amérique latine, du monde entier en ont payé et continuent à en payer le prix, celui du sang. Le KKE, dès le départ, a dénoncé le régime d’exploitation capitaliste en Libye, les offensives criminelles de ses forces militaires contre le peuple Libyen en lutte. Le KKE est contre toute implication des impérialistes de l’UE, des États-Unis et de l’OTAN et de notre pays dans les nouveaux plans impérialistes de l’OTAN qui constituent un grave péril pour les peuples de notre région ».

 

NdT/Annexe  - vote des parlementaires du groupe GUE/NGL sur la motion présentée au Parlement européen ouvrant la voie à une intervention en Libye:

 

Pour :


Lothar Bisky (Die linke/Allemagne)

Jaromir Kohlicek (Parti communiste/République tchèque)

Kartika Liotard (Parti socialiste/Hollande)

Jiri Mastalka (Parti communiste/République tchèque)

Marisa Matias (Bloc de gauche/Portugal)

Jean-Luc Mélenchon (PG-Front de gauche/France)

Miguel Portas (Bloc de gauche/Portugal)

Vladimir Remek (Parti communiste/République tchèque)

Soren Bo Sondegaard (Mouvement populaire contre l’UE/Danemark)

Rui Tavares (Bloc de gauche/Portugal)

Marie-Christine Vergiat (PG-Front de gauche/France)

 

Contre :


Charalampos Angourakis (KKE/Grèce)

Cornelis de Jong (Parti socialiste/Hollande)

Cornelia Ernst (Die linke/Allemagne)

Joao Ferreira (Parti communiste-CDU/Portugal)

Ilda Figueiredo (Parti communiste-CDU/Portugal)

Takis Hadjigeorgiou (AKEL/Chypre)

Thomas Handel (Die linke/Allemagne)

Jurgen Klute (Die linke/Allemagne)

Sabine Losing (Die linke/Allemagne)

Willy Meyer (Parti communiste d’Espagne-Izquierda Unida/Espagne)

Miloslav Ransdorf (Parti communiste/République tchèque)

Helmut Scholz (Die linke/Allemagne)

Georgios Toussas (KKE/Grèce)

Sabine Wils (Die linke/Allemagne)


Abstention :

Alfreds Rubiks (Parti socialiste/Lettonie)

Kriacos Triantaphyllides (AKEL/Chypre)


Absents :

Nikolas Chountis (Synapsismos/Grèce)

Bairbre de Brun (Sinn Fein/Irlande)

Jacky Hénin (PCF-Front de gauche/France)

Joe Higgins (Parti socialiste/Irlande)

Elie Hoarau (Parti communiste réunionais/France)

Patrick Le Hyaric (PCF-Front de gauche/France)

Retour à l'accueil