paz sim nato nãoSur les récents développements en Libye

 



Communiqué du Parti communiste portugais (PCP)



Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

Le PCP condamne le massacre perpétré par l'OTAN dans la ville de Tripoli dont le nombre de victimes s'élève, en seulement deux jours, à plus de 2 000 morts.



Après plus de cinq mois d'intenses bombardements et de guerre de l'OTAN, le véritable bain de sang perpétré contre la population de la capitale Libyenne dans ce qu'ils appellent l' « Opération Sirène », tout comme les événements qui s'y déroulent confirment, une fois de plus, les objectifs réels et les véritables protagonistes de cette guerre colonialiste d'invasion et d'occupation.



La prise de Tripoli est surtout le résultat, non pas de cette victoire militaire médiatisée des pseudo « rebelles », mais plutôt de l'intervention directe de l'OTAN et d'un véritable massacre perpétré par cette structure politico-militaire.



Le peuple libyen fut et va être victime d'un crime et d'une violation flagrante du Droit international, de la Charte des Nations unies et même de la Résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui se réfère hypocritement à la protection des civils Libyens et reconnaît le rôle des Autorités libyennes.



Comme le PCP avait mis en garde à l'époque, et comme la réalité est en train de le confirmer, ce qui est en jeu avec la guerre d'invasion et d'occupation de la Libye ne sont pas les droits de son peuple ou quelque aspiration à la liberté et à la démocratie. Au contraire, ce qui est en jeu, encore une fois dans l'Histoire et avec l'exemple des guerres d'Irak, de Yougoslavie et d'Afghanistan est la satisfaction des intérêts stratégiques des principales puissances de l'OTAN quant au contrôle d'importantes richesses naturelles, le pillage des fonds souverains Libyens et le fait d'imposer la domination impérialiste dans la région de l'Afrique du nord et du Moyen-Orient.



La guerre contre le peuple Libyen est indissociable du contexte international d'approfondissement de la crise structurelle du capitalisme, de la réponse de force impérialiste aux processus populaires qui ont lieu dans le monde Arabe, ainsi que des contradictions inter-impérialistes croissantes. Dénonçant l'hypocrisie et les campagnes médiatiques de mensonge et de désinformation qui soutiennent la stratégie agressives des principales puissances impérialistes, le PCP avertit que la guerre d'occupation de Libye, les menaces croissantes d'une intervention impérialiste en Syrie et les provocation israéliennes réitérées contre le peuple palestinien, sont des éléments dangereux de tension supplémentaire dans une situation déjà fortement marquée par l'instabilité et le danger réel de généralisation des conflits.



La prise de Tripoli par l'OTAN et les pseudo forces rebelles a constitué une nouvelle opération contre le droit de souveraineté et l'intégrité territoriale des nations. Mais, comme la réalité s'est déjà chargée de le démontrer dans diverses situations, cela ne signifiera pas la fin de la résistance du peuple Libyen et l'invasion et l'occupation de son Pays, et encore moins de la résistance des travailleurs et des peuples aux guerres, agressions et provocations de l'impérialisme.



Pour le PCP, la fin du conflit passe par le retrait des forces occupantes et par le dialogue national libyen visant une solution politique du conflit interne. Condamnant la position suiviste du gouvernement portugais de soutien à la guerre d'invasion et d'occupation de Libye et de reconnaissance du « Conseil national de transition », le PCP appelle les travailleurs, la jeunesse et le peuple portugais, indépendamment des différences d'opinion sur Muhammar Kadhaffi et le régime actuel, à rejeter la campagne médiatique gigantesque qui étaye cette intervention impérialiste, à se mobiliser et intensifier la lutte pour la paix, contre l'agression et les ingérences de l'impérialisme nord-américain et européen dans le Monde Arabe et dans d'autres régions du globe.

 

Cf déclaration du PC Grec : Le PC Grec (KKE) relance la question du retrait de son pays de l'OTAN à la lumière des derniers développements de l'agression impérialiste contre la Libye

 

Cf déclaration de 60 PC contre la guerre en Libye : Déclaration commune de 60 partis communistes et ouvriers contre l’agression impérialiste en Libye

Retour à l'accueil