arton1015Le Parti  communiste vénézuelien salue la réalisation du sommet de la CELAC

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.overPM-blog.net/

 

Le Parti communiste du Vénézuela (PCV) a salué la réalisation du Sommet de la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) qui fonde une nouvelle organisation continentale sans participation des États-Unis et du Canada, ce qui permet d'avancer vers une plus grande intégration de nos pays, mais prévient que tous les gouvernements représentés n’œuvreront pas dans le sens de l'intégration et de la souveraineté continentale au vu de leur intégration au système hégémonique impérialiste.



« Nous considérons qu'il s'agit d'un fait hautement positif qui s'inscrit dans le processus de quête d'intégration des pays d'Amérique latine et des Caraïbes », a souligné Pedro Eusse au nom du Bureau politique du PCV.



Parmi les éléments positifs issus du Sommet constitutif de la CELAC qui se tient les 2 et 3 décembre à Caracas, le dirigeant communiste a mis en avant le fait que les pays nord-américains – les États-Unis et le Canada – n'y participent pas.



Le PCV a mis en garde sur le fait que la naissance de la CELAC ne résoudrait pas tous les problèmes d'ingérence et d'intervention de l'impérialisme dans nos pays, étant donné qu'il existe des gouvernements de nature clairement pro-impérialiste, intégrés à son système hégémonique.



« Des gouvernements comme ceux de la Colombie, du Chili, du Honduras, du Panama et maintenant celui du Guatemala avec le nouveau gouvernement, sont au service du grand capital et de l'impérialisme », a-t-il précisé.



Pour le Parti communiste du Vénézuela, ce qui permettra d'avancer vers l'intégration et la souveraineté de nos pays, c'est l'unité et l'action des peuples et de leurs organisations révolutionnaires.



« La nécessité existe d'avancer vers l'unité et l'intégration des peuples ; des mouvements populaires ; des travailleurs et des travailleuses, ce qui dépend de la construction d'une nouvelle réalité qui garantisse l'avancée sur la voie de la libération nationale et sociale des peuples du continent », a déclaré le dirigeant.



Le PCV a également appelé au renforcement des institutions et instruments qui ont déjà été développés par les gouvernements progressistes et révolutionnaires, comme c'est le cas de l'Alliance bolivarienne de notre Amérique (ALBA).



« En fin de compte, ce sont les luttes des peuples qui vont être déterminantes, débouchant sur la victoire de gouvernements progressistes et révolutionnaires »,a-t-il affirmé.

Retour à l'accueil