Flag-Pins-Belgium-CubaLe Sénat belge approuve une résolution exigeant la libération des Cinq cubains injustement détenus depuis douze ans dans les geôles états-uniennes



Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le Sénat belge a exigé l'intervention du gouvernement des États-Unis pour en finir avec l'injustice dont sont victimes les Cinq, à travers une résolution adoptée après plusieurs années de travail inlassable du Comité belge pour la libération des anti-terroristes cubains.



La résolution, élaborée par la sénatrice du Parti socialiste Fatiha Saïdi, fut adoptée début juillet et rendue publique récemment.



fatihasaidiLa sénatrice Fatiha Saïdi a pris cette initiative après une seconde rencontre en octobre 2010 avec Olga Salanueva et Adriana Pérez, épouses de René González et Gerardo Hernández, au Parlement fédéral belge. Lors de cette rencontre étaient présents des députés et sénateurs de sept partis politiques : les partis sociaux-démocrates sp.a et PS, les partis démocrates-chrétiens cdH et CD&V, le parti nationaliste flamand N-VA et les partis écologistes Groen ! et Ecolo.



La résolution fut présentée à la Commission des affaires étrangères du Sénat par la sénatrice Fatiha Saidi et la sénatrice et ancienne ministre Marie Arena et a obtenu le soutien de 48 sénateurs issus de neuf partis politiques. On a seulement enregistré 3 votes contre et 2 absentions.



Dans la résolution, les sénateurs constatent que les Cinq endurent des peines sévères, suite à un procès qui a été remis en cause par Amnesty International, par le Groupe de travail sur les détentions arbitraires de l'ONU et par de nombreuses ONG. Ils constatent également que les droits de visite des proches sont violés.



5 cubDésormais qu'on arrive au bout des recours par la voie judiciaire classique, les sénateurs Belges prennent en considération le pouvoir dont dispose le président des États-Unis à accorder la grâce, à réduire les peines ou à annoncer une amnistie comme ultime recours pour obtenir la liberté des Cinq.



Les sénateurs belges demandent à leur gouvernement d'utiliser toute l'influence diplomatique à leur disposition pour obtenir la libération des Cinq et mettre la question à l'ordre du jour des réunions bi-latérales avec les États-Unis.



Ils demandent également au gouvernement de faire savoir à l'ambassadeur des États-Unis en Belgique que les belges sont préoccupés par la situation de ces hommes, leur détention et leurs conditions de détention. Ils demandent aussi de lui transmettre la requête du Parlement belge au Président des États-Unis afin qu'il gracie les « Cinq de Miami », commue la peine en une peine plus légère, ou les soumette à un procès juste dans un autre État.



cuban5 logoLes sénateurs belges concluent en invitant leur gouvernement à présenter cette résolution aux autorités des États-Unis (Congrès et Sénat des Etats-unis et Président des Etats-unis) pour les informer des préoccupations du peuple belge concernant le sort des « Cinq de Miami ».



Une résolution similaire fut présentée à la Commission des affaires étrangères de la Chambre du Parlement belge, où on attend sa mise au débat.



Article initial de Katrien Demuynck, publié sur le site CubaDebate

Retour à l'accueil