268Les communistes Egyptiens dénoncent leur exclusion du dialogue national par la junte et se déclarent prêt à lutter pour retrouver leur juste place dans le pays

 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


 

Le longtemps réprimé Parti communiste d’Egypte a promis aujourd’hui de « continuer la lutte pour la justice et la dignité nationale », en dépit de la décision de la junte de l’exclure du « dialogue » avec les autres partis d’opposition.

 

Le parti a déclaré dans un communiqué qu’il a été et qu’il continuerait à être « présent et actif par son travail politique dans la lutte pour la question nationale et pour la conquête de droits démocratiques plus élargis et du développement social », en dépit des vagues de répression qu’il a subi depuis sa fondation en 1921.

 

La semaine dernière, les dirigeants militaires Egyptiens ont rencontré une délégation d’hommes d’affaires, de politiciens réformistes et d’intellectuels afin de discuter de la transition à un gouvernement civil.

 

La délégation comprenait l’ancien responsable de l’agence nucléaire de l’ONU Mohamed El-Baradei, l’ancien chef de la Ligue arabe Amr Moussa et des membres de groupes de jeunesse qui ont organisé les manifestations de masse Place Tahrir – mais aucun représentant Communiste.

 

Le parti a condamné « toute tentative d’exclure les Communistes de quelque dialogue national que ce soit», et a déclaré qu’il est désormais en train de se préparer à retrouver sa juste place dans le processus politique que connaît le pays.

 

Il a également fermement condamné l’offensive du gouvernement Irakien contre le Parti communiste Irakien, visant à fermer le siège du parti, faisant remarquer que cela « met en péril l’avenir du développement politique et démocratique dans ce pays occupé.

 

Nous en appelons toutes les forces démocratiques et progressistes Irakiennes, Arabes et du monde entier à s’opposer à cette décision car l’histoire nous a appris que les expériences du fascisme et des régimes répressifs totalitaires commencent par l’anti-communisme et passent ensuite à l’hostilité envers toutes les forces démocratiques », a-t-il affirmé.

 

Article du Morning Star, quotidien du PC de Grande-Bretagne

Retour à l'accueil