mur-gaza-egypte-1812Non au Mur de la Honte en acier... Oui à l'ouverture permanente du passage de Rafah!

 



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 



Communiqué du Parti Communiste d'Égypte publié le 2 janvier 2010


 

Au moment où Israël continue à ignorer toutes les conventions internationales, construire des colonies et commettre ses crimes contre le peuple palestinien, le régime égyptien adopte une attitude scandaleuse en montrant sa capitulation, son asservissement et sa soumission devant les diktats de l'alliance américano-sioniste. En effet, ce n'est qu'après un silence suspect que le régime a commencé la construction du mur d'acier d'une profondeur d'une dizaine de mètres le long de la frontière égyptienne avec Gaza, une construction accompagnée du blackout des médias officiels sur les financements apportés par les Etats-Unis pour le mur et les nécessaires dispositifs électroniques qui l'accompagnent. Plus tard, il a dû admettre qu'il avait commencé les travaux en prenant comme prétexte la fermeture des tunnels pour éviter la contrebande et pour protéger la sécurité nationale de l'Égypte ainsi que pour exercer son droit de souveraineté sur son propre territoire, mais la véritable raison se trouve être l'exécution des ordres américano-sionistes et la garantie de la sécurité d'Israël

 

Tout en affirmant notre refus sans équivoque de ce mur, nous confirmons notre position qui naît d'une véritable compréhension patriotique de la question de la souveraineté nationale, des exigences de la sécurité nationale égyptienne et de la nécessité de soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour la libération du Pays et pour la reconquête de ses droits légitimes.

 

Par ailleurs, il existe un certain nombre de faits qui doivent être rappelés:

 

1 – La cause principale des souffrances du peuple palestinien assiégé est l'occupation israélienne soutenue par les Etats-Unis, mais que les divisions inter-palestiniennes, dont la responsabilité incombe au Fatah et au Hamas, aggravent directement, en particulier l'attitude du Hamas qui refuse de conclure l'accord de réconciliation palestinien, tandis qu'il cherche à imposer sa domination complète sur la Bande et ses passages, manifestant son mépris pour les intérêts supérieurs du peuple palestinien. Toutefois, la position complice du régime égyptien, sa faiblesse dans son opposition aux diktats des Etats-Unis et d'Israël, son refus continu d'ouvrir le passage de Rafah de manière permanente, le début des travaux pour la construction du mur de la honte et son refus insensé de faciliter le passage des convois d'aide internationale « Vive Gaza » et « Liberté pour Gaza », tout ceci pose le régime égyptien objectivement – abstraction faite de sa volonté – dans la lignée des ennemis du peuple égyptien et du peuple palestinien.

 

2 – La sécurité nationale égyptienne doit reposer sur les intérêts stratégiques de l'Égypte, cependant il faut savoir distinguer le camp de ses ennemis de celui de ces alliés. Les frontières de l'Égypte avec la Palestine doivent être vues en partant du présupposé que l'ennemi principal des peuples égyptien et palestinien est Israël Par ailleurs, l'existence de l'autorité du Hamas à Gaza et le régime autoritaire en Égypte sont des réalités transitoires en termes de perspective historique. Le mur est un grave obstacle à la communication entre les deux peuples et un obstacle à la poursuite de la lutte contre leurs vrais ennemis. L'histoire nous enseigne que la sécurité nationale de l'Égypte a toujours été basée principalement sur la garantie de la porte orientale de l'Égypte

 

3 – Si nous sommes d'accord sur le droit de l'État égyptien à revendiquer sa pleine souveraineté sur son territoire et la sécurité de ses frontières, puisque c'est un droit sacré, il convient de souligner cependant que la souveraineté de l'Égypte sur le Sinaï est encore incomplète à cause de accords de paix de Camp David avec Israël. La meilleure preuve en est le refus d'Israël et des Etats-Unis d'accéder à la requête présentée par le gouvernement égyptien: l'augmentation du nombre de ses forces de sécurité, pour sécuriser ses frontières, tandis que de leur côté eux (Israël et Etats-Unis) ont insisté pour la construction du mur de la honte, et que le gouvernement égyptien s'est exécuté. Dans ce contexte, il convient de rappeler les termes de l'accord signé entre Bush et Livni, après l'agression à Gaza, pour renforcer le siège du peuple palestinien de tous les côtés (terre, mer et air), sous prétexte d'empêcher le trafic d'armes réalisé par le Hamas.

 

Pour toutes ces raisons, nous pensons que le mur d'acier contribue à renforcer le siège du peuple palestinien, qui sera enfermé – après la fin de sa construction – entre deux murs (le mur de séparation construit par Israël et le mur d'acier construit par l'Égypte), avec des conséquences négatives sur l'image de l'Égypte et des arabes devant l'opinion publique mondiale. Par conséquent, nous demandons l'arrêt immédiat de la construction du mur et soulignons la nécessité urgente de continuer à exercer une pression populaire afin que soit levé le siège de Gaza et ouvert le passage de Rafah, de manière permanente, pour garantir la satisfaction des besoins fondamentaux du peuple palestinien. En outre, nous demandons à ce que soit signée rapidement la réconciliation inter-palestinienne, avec comme objectif de faire cesser l'occupation israélienne, comme seul moyen pour lutter contre le trafic et garantir la sécurité aux frontières.

 

NON AU MUR DE LA HONTE EN ACIER!

 

OUI A L'OUVERTURE PERMANENTE DU PASSAGE DE RAFAH!

 

OUI A LA LEVÉE DE L'EMBARGO CONTRE LE PEUPLE PALESTINIEN!


egypt

 



Site de Resistenze: http://www.resistenze.org/

Site du Parti communiste d'Égypte: http://egyptian.wordpress.com/

Retour à l'accueil