Murdoch then CameronPour les communistes britanniques, le scandale Murdoch illustre plus que jamais la nécessité de « démanteler les monopoles médiatiques »



Communiqué du Parti communiste de Grande-Bretagne (CPGB)



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



« Le pouvoir corrompu de l'empire médiatique Murdoch est apparu au grand jour pour ce qu'il est – il récolte ce qu'il a semé à Wapping [NdT : grande grève de 1986 dans les imprimeries du journal News International de Murdoch qui constitue avec la grève des mineurs de 1984-85 un tournant de l'histoire des luttes en Grande-Bretagne] », a annoncé le président du Parti communiste Bill Greenshields lors de la réunion du Comité politique du parti jeudi.



« Ce grand groupe qui a bénéficié d'une aide énorme de la part de la police et de l’État pour virer 5 500 travailleurs et briser le syndicalisme il y a 25 ans a continué à polluer le journalisme, la culture populaire, la politique et la police sur une échelle gigantesque », a-t-il avancé.



« Lorsque feu le dramaturge Dennis Potter a nommé son cancer en phase terminale 'Rupert' en 1994, il mettait en garde contre les dégâts que l'empire de Murdoch était en train de causer encore à ce moment-là », fait remarquer M.Greenshields.

 

Le Comité politique du Parti communiste de Grande-Bretagne a accueilli positivement l'appel lancé par le Syndicat national des journalistes et le dirigeant travailliste Ed Miliband pour imposer des limites beaucoup plus strictes sur la possibilité pour News International et d'autres monopoles de posséder plusieurs médias dans divers branches du secteur (cross-media ownership).

 

« Les déclarations récentes de Miliband représentent une rupture opportune par rapport à l'attitude soumise et lâche des conservateurs et des derniers dirigeants Travaillistes vis-à-vis de la bande à Murdoch », a déclaré M.Greenshields.

 

« Mais nous devons aller bien plus loin pour élever le niveau de qualité de la vie publique, politique et culturelle en démantelant les monopoles médiatiques, en limitant les prises de contrôle par des capitaux étrangers et en renversant la décision d'autoriser la vente de la chaîne de télévision Channel Five au propriétaire du Daily Express, du Sunday Express et du Daily Star, le baron d'extrême-droite du porno Richard Desmond », a-t-il ajouté.

 

Les communistes Britanniques ont rendu hommage au Morning Star, « un phare du journalisme propre, sérieux et d'information qui rend compte des luttes pour les droits des travailleurs, la justice sociale et la paix au lieu de colporter des nouvelles sordides, des potins et la propagande du grand capital ».

 

Le Comité politique du Parti communiste de Grande-Bretagne a exhorté les syndicats à intensifier leurs efforts pour faire la promotion du journal auprès de leurs adhérents et a appelé à une nouvelle campagne pour mettre fin à l'interdiction posée par la BBC de mentionner le Morning Star dans les revues de presse et les tours de table.

Retour à l'accueil