born to killQuand le belliciste Obama reçoit le prix Nobel de la paix, il défend la guerre...

 


De Tom Mellen, pour le Morning Star (quotidien du PC de Grande-Bretagne) du 10 décembre


 

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le Président américain Barack Obama a accepté son Prix Nobel de la Paix, juste neuf jours après avoir envoyé 33 500 troupes américaines supplémentaires pour poursuivre sa guerre contre-insurrectionnelle sanglante en Afghanistan.



Dans un discours prononcé au cours d'une cérémonie d'acceptation fastueuse à Oslo, M.Obama a insisté sur le fait que « les outils de guerre ont un rôle à jouer pour préserver la paix ».



Il a poursuivi en citant ce lauréat du prix Nobel qu'est Martin Luther King qui a fait remarquer lors de la même cérémonie en 1964: « La violence n'apporte jamais la paix permanente. Elle ne règle aucun problème social : elle ne fait qu'en créer de nouveaux et de plus compliqués. »



Mais M.Obama, qui a remporté une victoire écrasante sur le candidat Républicain belliciste John McCain l'année dernière sur une promesse de « changement », continue à rabâcher une des rengaines préférées de son impopulaire prédécesseur en affirmant son « droit d'agir unilatéralement si cela s'avère nécessaire pour défendre mon pays ».



Et il a soutenu que l'usage de la force « peut être justifié pour des raisons humanitaires, comme cela l'a été dans les Balkans, ou dans d'autres régions ravagées par la guerre »



Dans une tentative apparente pour pousser ces alliés mal-à-l'aise à propos de la guerre en Afghanistan à engager plus de troupes dans la campagne, il a insisté sur l'idée que « toutes les nations responsables doivent postuler qu'une force militaire dotée d'un mandat clairement établi a un rôle à jouer pour maintenir la paix »



M.Obama retomba ensuite dans les vieilles comparaisons sur la Seconde guerre mondiale.



Il a laissé entendre que les négociations de paix avec les leaders de la résistance armée en Afghanistan sont vouées à l'échec parce que « Ce n'est pas un mouvement non violent qui aurait pu arrêter les armées d'Hitler »



Mercredi, des représentants de plusieurs dizaines d'organisations américaines anti-guerre ont envoyé une letter ouverte au comité du prix Nobel en exprimant leur regret qu'Obama ait choisi l'escalade de la guerre « si près de la réception de ce prix honorifique ».



La lettre a attiré l'attention sur les déclarations faites par Martin Luther King à la réception de son prix Nobel de la paix en 1964 quand il a exhorté le peuple à rejeter la violence de représailles.



« Le Président Obama a insisté sur le fait que son escalade militaire est une réponse nécessaire à la dangereuse instabilité en Afghanistan et au Pakistan », ont déclaré ces organisations, « mais nous rejetons l'idée qu'une action militaire stabilisera la région ou assurera notre sécurité nationale. »



Les signataires se sont engagés « à mobiliser nos concitoyens dans l'esprit de l'exemple de non-violence et d'engagement que représente Martin Luther King », en affirmant que « ses paroles prophétiques nous guideront lorsque nous nous réunirons dans les palais des congrès, les bureaux d'élus locaux et dans les rues de nos villes pour protester contre chaque proposition qui visera à continuer le financement de cette guerre. »



Site du Morning Star: http://www.morningstaronline.co.uk/

Retour à l'accueil