KepiroRéhabilitation du fascisme et du nazisme en Europe de l'Est : un criminel de guerre nazi acquitté par un tribunal hongrois

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Ces derniers jours, dans l'indifférence la plus absolue des autorités et des organes de presse des pays de l'Union européenne, un tribunal de Budapest a disculpé le nazi hongrois Sandor Kepiro de l'accusation de complicité de crimes de guerres commis en 1942 par les troupes d'occupation allemande et les collaborateurs locaux.



En raison de ce qui vient d'être évoqué, pour celui qui du haut de ses 97 ans est un des derniers criminels de guerre nazis encore vivants, le procureur avait demandé la perpétuité pour le massacre de janvier 1942, à Novi Sad, en territoire serbe, ville annexée par la Hongrie alors alliée de l'Allemagne d'Hitler.



Au moins 1 200 civils, juifs et serbes, sont morts en conséquence de ce massacre. Kepiro, incriminé en 2006, avait ordonné personnellement l'exécution sommaire de 36 personnes.



Dès 1944, Sandor Kapiro avait été condamné à dix ans de prison par un tribunal militaire, mais la sentence avait été annulée. En 1946, le criminel de guerre nazi écopa en Hongrie d'une nouvelle peine de 14 ans de prison, qu'il réussit à éviter grâce à sa fuite en Argentine, où il resta plus d'un demi-siècle jusqu'à son retour à Budapest en 1996.



Notice issue du site de la revue italienne l'Ernesto

Retour à l'accueil