saadatSolidarité avec Ahmad Saadat, secrétaire-général du Front populaire pour la libération de la Palestine, dont l'isolement carcéral est prolongé par les tribunaux illégitimes de l'occupant israélien !

Communiqué du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP)



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le Front populaire pour la libération de la Palestine a dénoncé la décision du Tribunal de l'occupant, le 3 mai 2011, de prolonger la détention en cellule d'isolement du secrétaire-général du FPLP Ahmad Saadat. L'audience à la prison de Beersheba, à laquelle le Camarade Saadat a refusé d'assister puisqu'elle était fondée sur des preuves gardées secrètes, a émis un décret d'isolément carcéral devant durer jusqu'au 3 novembre 2011.



Cette décision, qui est prise dans le mépris de nombreux appels Palestiniens, Arabes et internationaux à mettre fin à la pratique de la cellule d'isolement et du confinement solitaire contre les prisonniers Palestiniens et bafoue les normes du droit international, indique clairement que l’occupant Israélien utilise l'arme de l'isolement contre le camarade Saadat et d'autres prisonniers politiques. Cette décision survient aussi alors que des prisonniers Palestiniens ont lancé une série de grèves de la faim pour protester contre l'usage de l'isolement. Les grèves ont commencé le 3 mai dans les prisons de Ramon, Ashkelon et Nafha et se dérouleront les 7, 11, 14, 18, 21, 25, et 28 mai.



Le Front a déclaré que ces violations contre le Camarade Saadat et ses compagnons, prisonniers isolés, n'entameront pas la volonté des prisonniers Palestiniens ou du Camarade Saadat. Il a salué le boycott courageux par Saadat des tribunaux de l'occupant et son refus inspiré de reconnaître les institutions illégitimes de l'occupant. Il a appelé à la solidarité à tous les niveaux avec les prisonniers Palestiniens et au développement d'un plan national Palestinien plaçant comme priorité la lutte des prisonniers, ainsi que les mobilisations Arabes et internationales les plus larges possibles pour soutenir les prisonniers Palestiniens et pour faire juger les criminels de guerre de l'occupant pour leurs crimes en cours.

Retour à l'accueil